La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 139,04
    -121,77 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    10 817,68
    +14,75 (+0,14 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,87
    +140,32 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9599
    -0,0013 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 929,22
    -210,18 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    438,59
    -20,55 (-4,48 %)
     
  • S&P 500

    3 646,84
    -8,20 (-0,22 %)
     

Non, il n’y a pas de « tempête de sable » qui va s’abattre sur la France aujourd’hui

Un pic de chaleur est prévu, et quelques poussières certes, mais pas de tempête de sable, ce 12 septembre 2022.

Les pics de chaleur s’enchaînent depuis le début de cet été 2022. Un dernier vient de démarrer, depuis ce dimanche 11 septembre. En cause, l’ex-ouragan Danielle, qui s’est transformé en simple dépression à des latitudes moyennes. Mais les vents, passant par l’Espagne, ramènent des vents chauds en France. Résultat, le mercure va monter en France — de 28 à 35 degrés selon les régions.

De nombreux médias ont alerté d’un second phénomène : une « tempête de sable » venant du Sahara toucherait également la France dès le lundi 12 septembre. Cette situation était déjà advenue en mars dernier, deux épisodes impliquant les sables du Sahara s’étaient alors enchaînés. Cela arrive de temps en temps. Mais attention, cependant, en cette mi-septembre, aucune « tempête de sable » de la sorte ne va réellement s’abattre sur nous à proprement parler. Il s’agit d’une surinterprétation.

De « quelques poussières » à « TEMPÊTE DE SABLE », il y a un pas

Ce sont des météorologues qui, voyant les titres de presse quelque peu alarmistes, ont alerté sur Twitter. Fabien Delacour explique ainsi que l’on est « à des années-lumière » d’une tempête de sable : les quantités de sables dans l’atmosphère seront « très limitées »,

[Lire la suite]