Marchés français ouverture 7 h 40 min
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,96 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,29 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9795
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,85 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 367,02
    -367,48 (-1,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    456,11
    -7,01 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

Leur logement est insalubre, ils agressent le propriétaire

Tiko/Adobe Stock

"Peu importe le contexte locatif. Dans notre société, on ne règle pas des problèmes par la violence". Mardi 6 septembre, le procureur du tribunal de Saint-Malo prononçait ces mots, à propos de deux locataires qui avaient agressé leur propriétaire. Contre respectivement 700 et 650 euros, ce dernier leur louait des logements qui avaient été déclarés insalubres, dans la région de Lamballe dans les Côtes-d'Armor, relatait Ouest France le 6 septembre. L'un y vit avec des enfants en bas âge, l'autre habite seul. Les deux hommes ont expliqué avoir maintes fois discuté avec leur propriétaire, sans succès. Les deux trentenaires ont alors décidé de molester leur propriétaire, en l'attaquant, cagoulés, dans sa voiture, devant son domicile.

L'un des agresseurs lui aurait volé, pendant l'agression, son portable. Des actes qualifiés par ces derniers, le jour de l'audience, de "débiles", rapporte Le Figaro Immobilier le 8 septembre, mais qu'ils expliquent par "un ras-le-bol" face à l'inaction de ce dernier pour améliorer l'état des logements, et face à l'impuissance des services publics saisis.

Le propriétaire les a ensuite attaqués en justice, demandant près de 15.000 euros de dommages et intérêts au titre de son préjudice moral et physique. Reconnus coupables de violence en réunion par le tribunal, ils ont été condamnés, pour celui qui avait en plus dérobé le téléphone, à dix mois de prison dont quatre ferme, et à 8 mois avec sursis pour l'autre locataire. Ils doivent également verser 1.200 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

À cause d'un oubli administratif, ces retraités vivent dans leur voiture depuis un an
Le marché du crédit immobilier est-il (vraiment) en train de s’écrouler ?
CARTE. Immobilier : les régions où il est de plus en plus difficile de trouver une location
Depuis trois ans, ce septuagénaire est confiné chez lui, faute d'ascenseur
PSG : Lionel Messi propriétaire d'une maison agrandie illégalement