La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 332,85
    -62,16 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0533
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 809,40
    -5,80 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    16 106,80
    -135,17 (-0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,65
    +1,22 (+0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,12
    -0,10 (-0,12 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 404,15
    -78,30 (-0,68 %)
     
  • S&P 500

    4 058,03
    -18,54 (-0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2288
    +0,0032 (+0,26 %)
     

Liseuse ou livre papier : quel est le plus écolo ?

Les liseuses sont de plus en plus utilisées pour lire des livres. Est-ce une pratique plus écologique que de lire sur papier ? La réponse est très nuancée en fonction de l’intensité d’usage et du nombre d’ouvrages.

Les produits culturels sont aussi au cœur des enjeux écologiques. Les livres en font partie. Il est évident que commander sur Internet implique une plus forte empreinte carbone que de se rendre en librairie au coin de la rue. Mais, quid de certaines pratiques en développement, telles que l’usage d’une liseuse ?

La lecture se fait de plus en plus sur écran. D’après un baromètre de 2021, 17 % des sondés déclaraient lire des livres sur des écrans numériques. Un chiffre qui n’était que de 8 % en 2018.

Il se trouve que l’ADEME (Agence de la transition écologique) a publié, le 17 novembre 2022, son rapport d’« évaluation de l’impact environnemental de la digitalisation des services culturels ». L’étude compare l’usage d’une liseuse et celui de livres papier. L’impact écologique est un peu plus nuancé que ce que l’on peut imaginer : cela dépend de plusieurs paramètres au quotidien.

La liseuse a un intérêt écologique sous certaines conditions

La question de l’« intensité d’usage » est au cœur du rapport de l’ADEME, pour tous les produits culturels, et les livres n’y échappent pas.

Liseuse ou livre papier : l'intensité d'usage joue dans l'intérêt écologique. // Source : Pexels
Liseuse ou livre papier : l'intensité d'usage joue dans l'intérêt écologique. // Source : Pexels

[Lire la suite]