Publicité

Laurent Combalbert, un maître de la négociation du RAID aux Meilleurs employeurs 2024

Laurent Combalbert, un maître de la négociation du RAID aux Meilleurs employeurs 2024

Après Dominique Farrugia l'année dernière ou encore Thierry Dusautoir en 2022, c'est au tour du Laurent Combalbert d'être l'invité de l'édition 2024 des Meilleurs Employeurs, un palmarès réalisé chaque année par la rédaction de Capital et l'institut Statista. Avec sa longue expérience qui a débuté au sein du RAID, l’unité d'intervention spécialisée de la police nationale, Laurent Combalbert a dévoilé les secrets d'une négociation réussie, que ce soit en situation de crise ou dans le monde entrepreneurial. «Le premier grand principe pour réussir une négociation, c'est la préparation»a-t-il affirmé. «Il faut se préparer avant une belle négociation, c'est 70 à 80% de temps de préparation.» L’expert en négociation insiste en effet sur l'importance d'anticiper le niveau d'intensité, la pression et le stress pour éviter de se retrouver victime de ces éléments de perturbation. Une préparation méticuleuse permet ensuite, selon lui, d'improviser et de s'adapter efficacement lors de la négociation proprement dite. (voir son témoignage complet dans la vidéo en tête d'article).

Salaire : comment bien le négocier quand on est une femme ?

Stratégies et entraînement : l'essentiel de la négociation

Laurent Combalbert a expliqué ensuite l'importance de définir les enjeux, les objectifs et les stratégies. «On va choisir notre mandat, c’est-à-dire les sujets sur lesquels on va pouvoir donner quelque chose ou demander quelque chose, avec des points d'entrée et des points de rupture pour chacun d'entre (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un SDF qui a trouvé et rendu 2 000 euros reçoit un bon cadeau
Punaises de lit, Covid-19, rougeole… Les épidémies menacent-elles les JO 2024 ?
La fièvre hémorragique de Crimée-Congo débarque sur le sol français
La SNCF déclenche une vente flash imbattable : 500 000 billets TGV à prix mini !
Petit génie ou escroquerie : les toiles de cet enfant de 2 ans s’arrachent