La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 277,88
    -150,69 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

“L’inflation dérape, le pire reste à venir pour la France et la zone euro”

Les statistiques d’inflation du mois de mai viennent de sortir dans l’ensemble des pays de la zone euro (UEM) et n’ayons pas peur des mots : il s’agit d’une véritable catastrophe. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En mai, dans l’ensemble de l’UEM, le glissement annuel des prix à la consommation a atteint un nouveau sommet historique de 8,1%. Et malheureusement, le pire reste à venir, comme le confirme le nouveau record atteint par le glissement annuel des prix à la production, indicateur avancé de l’inflation. En effet, en avril, celui-ci a atteint 37,2%, laissant augurer (comme le montre le graphique ci-après) que le glissement annuel des prix à la consommation de la zone euro pourrait bientôt dépasser les 10%.

En Allemagne aussi, les dérapages des prix à la consommation et à la production sont historiques. Le glissement annuel des premiers a ainsi atteint 7,9% en mai. Quant au glissement annuel du second, il s’est hissé à 33,5%, indiquant qu’outre-Rhin également, l’inflation pourrait rapidement avoisiner les 10%. En fait, la forte inflation s’est généralisée à l’ensemble de la zone euro, avec une inquiétude particulière pour les pays baltes qui se rapprochent même de l’hyperinflation.

En outre, la flambée des prix à la production atteint également des proportions dramatiques et historiques dans la quasi-totalité des pays de l’UEM. Leurs glissements annuels font tout simplement froid dans le dos : 62,3% pour l’Irlande (après d’ailleurs 106,1% en mars 2022), 52,7% pour la Belgique, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Orages : un décès et des milliers de foyers toujours privés d'électricité
Nouvelle salve de missiles tirés par la Corée du Nord
"Chèque alimentaire" : des députés Modem veulent qu'il soit réservé à une catégorie de produits
Kiev recadre Emmanuel Macron qui appelle à ne "pas humilier la Russie"
Belgique : le généreux coup de pouce financier que le parti Ecolo veut offrir à tous les jeunes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles