La bourse ferme dans 1 h 48 min
  • CAC 40

    6 529,30
    +0,98 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 759,31
    +3,25 (+0,09 %)
     
  • Dow Jones

    33 922,74
    -57,58 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0140
    -0,0040 (-0,40 %)
     
  • Gold future

    1 781,50
    +4,80 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    23 158,46
    -292,48 (-1,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    559,12
    +1,39 (+0,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,53
    +1,42 (+1,61 %)
     
  • DAX

    13 681,82
    +55,11 (+0,40 %)
     
  • FTSE 100

    7 526,02
    +10,27 (+0,14 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,22
    -17,91 (-0,14 %)
     
  • S&P 500

    4 270,47
    -3,57 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • GBP/USD

    1,2017
    -0,0034 (-0,28 %)
     

L’application de rencontre Tinder bientôt exclue du Google Play Store ?

Google accuse Match Group, la maison-mère de Tinder, de ne pas vouloir payer la commission du Play Store sur les microtransactions. Le géant américain pourrait bannir la célèbre application de rencontre de sa plateforme.

La guerre est déclarée entre Google et Match Group, qui détient Tinder et Meetic. Si le géant américain obtient gain de cause, il pourrait bannir Tinder (et les applications de rencontre du groupe) de son Play Store. Selon Google, la société refuserait de payer la commission sur les microtransactions sur son service de distribution numérique, rapporte Presse Citron, jeudi 14 juillet. Ainsi, Match Group n’honorerait pas l’accord conclu il y a quelques semaines.

"Cela lui donnerait une position avantageuse par rapport aux autres développeurs qui le font. De plus, la maison-mère de Tinder réduirait son partenariat avec Google à des frais de service alors que ses outils et sa plateforme lui auraient permis de prospérer au cours des dernières années", précise le site. Or, ce n’est pas la première fois que les deux entreprises s’opposent. La maison-mère de Tinder avait tiré la première en accusant Google d’abuser de sa position dominante dans la distribution d’applications.

En septembre 2020, Google a imposé sa solution de paiement afin d'empocher des commissions - 30 % des revenus générés par chaque transaction - jugées exorbitantes, rappelle Presse Citron. Et ce, alors que le groupe leader dans les applications de rencontre propose sa propre solution de paiement à ses utilisateurs. Il risquait alors déjà l’expulsion du Play Store. En mai dernier, Google et Match Group parvenaient à trouver un terrain d’entente : les applications de rencontre du groupe pouvaient rester sur le Play Store (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Tinder

Twitter : l'avenir de la plateforme reste incertain, jugent les spécialistes
Transport : un aéroport allemand réduit son planning de vols
CAC 40 : léger rebond pour la Bourse de Paris, l'indice de confiance des consommateurs scruté
Transport aérien : des pertes de 190 milliards de dollars suite à la pandémie
Les bots, ces faux comptes au coeur de la bataille judiciaire entre Twitter et Elon Musk

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles