Publicité
La bourse ferme dans 3 h 10 min
  • CAC 40

    7 638,38
    +103,86 (+1,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 901,52
    +74,28 (+1,54 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0889
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 396,70
    -2,40 (-0,10 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 944,11
    +406,61 (+0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 390,51
    -14,82 (-1,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,62
    -0,51 (-0,64 %)
     
  • DAX

    18 433,37
    +261,44 (+1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 223,88
    +68,16 (+0,84 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2928
    +0,0018 (+0,14 %)
     

Kering : Gucci va-t-il enfin inverser la vapeur ? Et LVMH se tient-il en embuscade ?

Antoine Gyori - Corbis/Corbis via Getty Images

Kering a connu un premier semestre 2024 difficile, avec une baisse de quasiment 14% de son cours de Bourse, du fait de nouveaux résultats décevants, notamment pour le premier trimestre. Sa marque phare, Gucci (qui génère la majeure partie des profits de Kering, NDLR), a en effet connu un recul spectaculaire de 18% de ses ventes sur un an (par rapport au premier trimestre 2023). Au global, les ventes de Kering ont baissé de 11%. «Cela s’explique surtout par la forte baisse de la demande en Asie, qui souffre des complications économiques en Chine et touche l’ensemble du marché du luxe, à l’exception peut-être de l’hyper-luxe, concentré sur Hermès et Ferrari», relève Damien Ledda, Directeur de la Gestion chez Galilee AM.

Néanmoins, «Kering semble être sur la bonne voie», selon l’expert, alors que ses ventes ont augmenté dans toutes les autres régions du monde et que sa marge opérationnelle ressortait à 25% au premier trimestre. Signe d’une inflexion potentielle à prévoir, le bureau d’analyse de Bank of America vient d’ailleurs de publier un relèvement de ses prévisions financières pour Kering, avec une recommandation à l’achat sur l’action désormais. «La force marketing de Gucci semble retrouver du dynamisme grâce au travail de son directeur artistique Sabato De Sarno, capable de créer de nouvelles tendances et de doper à nouveau les ventes de la marque», note Damien Ledda.

C’est pourquoi Bank of America s’attend à une probable augmentation de la marge opérationnelle de la marque (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : la Bourse de Paris nerveuse avant le premier tour des élections législatives
Atos : David Layani quitte le conseil d’administration, Onepoint va se retirer du capital
Amazon va ouvrir sa toute première parapharmacie en Europe d'ici la fin de l'année
La Renfe attaque la compagnie française low-cost Ouigo pour pratiques déloyales
Des outils mécaniques professionnels au service de la qualité et de la sécurité