Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 751,49
    -446,59 (-1,08 %)
     
  • Nasdaq

    17 850,09
    -146,83 (-0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0903
    -0,0038 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 317,47
    -848,52 (-1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 320,59
    -8,91 (-0,67 %)
     
  • S&P 500

    5 546,08
    -42,19 (-0,75 %)
     

JO 2024 : pouvez-vous sous-louer votre logement à un prix plus élevé que le loyer ?

Freepik / Capital

Vous êtes locataire en région parisienne et comptez fuir la capitale pendant les JO ? Vous avez peut-être envisagé de sous-louer votre logement durant les Jeux olympiques de Paris (26 juillet au 11 août), pour vous payer vos prochaines vacances. Si les prix des nuités pendant les JO ont largement baissé ces derniers mois, les réservations de dernière minute pourraient bien tirer les tarifs à la hausse d’ici le début des compétitions. Mais attention, si la sous-location n’est pas interdite mais elle est strictement encadrée. Voici ce que vous devez savoir avant de sous-louer votre logement.

Commençons par préciser que vous devez impérativement obtenir l’accord écrit de votre propriétaire pour pouvoir mettre votre appartement en sous-location. Concrètement vous devez effectuer une demande d’autorisation par lettre recommandée et adressée avec accusé de réception à votre propriétaire. Ce dernier doit également donner son autorisation sur le montant du sous-loyer que vous voulez appliquer. Mais attention, n'espérez pas faire un bénéfice en sous-louant votre bien puisque selon la loi du 6 juillet 1999 tendant à améliorer les rapports locatifs, le montant du sous-loyer ne peut être supérieur à celui que paie le locataire.

>> Notre service - Estimez le prix d’un bien immobilier (immédiat, gratuit et sans engagement)

Autrement dit, si vous sous-louez votre logement sur Airbnb, le montant que générera votre activité ne peut excéder celui du loyer du bien. Par exemple, si le loyer de votre (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Achat immobilier : profiterez-vous de l’exonération des frais de notaire promise par Gabriel Attal ?
HLM : demande de logement social, dossier et plafond
Législatives 2024 : enfin le retour de la politique du logement ?
Législatives 2024 : quels sont les effets de la situation politique sur l’immobilier ?
Crédit immobilier : propriétaires, cette solution vous permet de financer l’achat d’un nouveau bien