Publicité
Marchés français ouverture 6 h 27 min
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    37 771,05
    -785,82 (-2,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0803
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 641,77
    -600,46 (-0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 456,60
    -28,10 (-1,89 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     

JO 2024 : le directeur France d’Airbnb l’assure, il reste des logements disponibles pour cet été

Cottonbro studio/Pexels

Les prix des nuitées sur les différentes plateformes de location et dans les hôtels ont bondi l’été dernier, à un an des Jeux olympiques. Des tarifs allant seize fois le prix, qui ne semblaient pas effrayer les plus fortunés, à commencer par les étrangers. Mais depuis, la donne a quelque peu changé. À mesure que l’événement planétaire approche, certains propriétaires s’étonnent - voire tirent la sonnette d’alarme - car leur bien ne trouve pas preneur. Trop de choix ? Trop cher ? Très certainement. À tel point que sur les plateformes de location, il y a l’embarras du choix. Invité de BFM Business ce lundi 29 avril, le directeur d’Airbnb France et Europe a voulu rassurer tant les touristes en recherche de location que les propriétaires.

Selon Clément Eulry, «il y a encore de la place sur Airbnb», mais que les propriétaires se rassurent, les Français détenteurs de billets n’ont pas encore tous réservé. «Les populations locales réservent dans les trois derniers mois. Et les Français ont 70% des tickets des JO», assure le directeur d’Airbnb France. Selon lui, la dynamique reste «forte» à Paris au niveau des recherches de biens, mais les propriétaires de logements en banlieue peuvent aussi être confiants : «Elle est très forte en dynamique de croissance dans des communes qui n'ont pas toujours le même attrait touristique aux yeux des touristes français ou étrangers.»

Et Clément Eulry de citer les villes d’Aubervilliers, de Saint-Ouen, de Montreuil et de Versailles, qui accueillera notamment (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Endetté, Pierre-Jean Chalençon va-t-il vendre son palais Vivienne ?
Immobilier : à quelles baisses de prix s’attendre d’ici l’été 2024 en Ile-de-France ?
Natalie Portman s'installe dans un hôtel particulier, l'un des plus prestigieux de Paris
Vu sur Leboncoin : le PS met une partie de son siège parisien en location
Immobilier : témoignage poignant de Louise qui a vu le sol de son salon s'effondrer