Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0865
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 915,57
    +1 489,56 (+2,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 515,31
    +31,12 (+2,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Immobilier : gagnez-vous assez pour acheter un appartement de 80 m2 dans votre ville ?

Freepik / Capital

Avez-vous les moyens de devenir propriétaire dans votre ville ? Wüest Partner apporte des éléments de réponse à cette question dans une étude dévoilée en exclusivité par Capital. La société suisse de conseil et services en immobilier estime que seulement environ 30% des ménages français disposent de revenus suffisants pour acquérir un logement. L’étude précise qu’un foyer doit gagner en moyenne 48 000 euros net par an sur le plan national pour pouvoir acheter un appartement aux conditions actuelles du marché. «Les prix de l’immobilier ont augmenté plus vite que les revenus des ménages ces 20 dernières années», souligne Corinne Dubois, économiste chez Wüest Partner. Conséquence : «Si la part des ménages propriétaires de leur résidence principale n’a cessé de croître de 1980 à 2010, elle s’est stabilisée depuis.»

Pour déterminer la part des Français qui peuvent se permettre d’acheter un logement dans leur ville de résidence, Wüest Partner a calculé le revenu minimal annuel net nécessaire pour pouvoir contracter un crédit immobilier suffisant pour acquérir un appartement de 80 mètres carrés. L’estimation a été effectuée en partant du principe que le ménage contracte un prêt étalé sur 25 ans (taux à 4,1%), avec un taux d’endettement de 35% et un apport correspondant à 20% du prix du bien. Wüest Partner a ensuite comparé le revenu nécessaire pour acheter un bien dans chaque ville aux revenus médians (la moitié des habitants gagnent plus, l’autre moins) observés dans ces mêmes communes. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Plus d'un million de jeunes actifs coincés chez papa ou maman, faute de logements
Le diocèse de Marseille lance une campagne de dons pour rénover la Bonne Mère
Ils vivent «un cauchemar» depuis des mois, leur maison se retrouve au milieu d’un énorme chantier
Immobilier : «L’été sera chaud» si rien ne change, préviennent plusieurs promoteurs
Agriculture, énergie, loisirs... pourquoi nos sous-sols valent de l'or