Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 689,66
    +722,55 (+1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 404,33
    -13,54 (-0,96 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

Boeing viole un accord et risque des poursuites pour les crash de deux 737 MAX

SP/Boeing

Boeing dans le viseur de la justice. Le ministère américain de la Justice a notifié à un juge fédéral, dans une lettre mardi 14 mai, que le géant de l'aéronautique n'avait pas respecté certaines conditions d'un accord qui lui évitait d'être poursuivi au pénal pour deux accidents de son 737 MAX ayant causé au total 346 morts, fin 2018 et début 2019. Désormais, «Boeing est passible de poursuites» dans ce dossier, écrit le ministère, qui dit être en train d'étudier la possibilité de poursuivre, ou non, l'avionneur américain, en pleine tempête après plusieurs incidents récents.

«Nous estimons avoir honoré les conditions de cet accord», a réagi Boeing dans un communiqué, disant se tenir prêt à «répondre» sur ce dossier géré par un juge fédéral au Texas. Les autorités fédérales «ont déterminé que Boeing a violé ses obligations» de l'accord «faute d'avoir prévu, mis en place et fait respecter un programme» visant à se conformer aux lois américaines «sur l'ensemble de ses opérations», relève la lettre du ministère.

«Pour avoir failli à suivre entièrement les termes et les obligations» de l'accord, «Boeing est passible de poursuites par (le gouvernement fédéral) pour toute infraction criminelle» connue de l'accusation, peut-on encore lire sur ce document judiciaire. C'est «une immense victoire», a réagi auprès de l'AFP Catherine Berthet, qui a perdu sa fille Camille dans l'accident d'Ethiopian Airlines. «Nous nous battrons pour un procès pour homicide involontaire de la part de Boeing et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Google dévoile ses nouvelles avancées en IA générative : une révolution pour les utilisateurs au quotidien ?
Ilya Sutskever, l’un des cofondateurs derrière ChatGPT, démissionne d’OpenAI
CAC 40 : la Bourse de Paris dans le vert, avant les chiffres très attendus de l’inflation américaine
Retards de livraison : «mon colis a été livré à l’autre bout du monde…»
Bourse : «les actions des Etats-Unis ont du potentiel, la finance et la santé sont à privilégier»