La bourse ferme dans 6 h 16 min
  • CAC 40

    5 592,82
    -18,87 (-0,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 586,08
    -13,47 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2073
    -0,0012 (-0,10 %)
     
  • Gold future

    1 831,30
    +1,40 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    30 155,82
    +272,31 (+0,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    705,44
    -29,71 (-4,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,28
    -0,08 (-0,15 %)
     
  • DAX

    13 772,68
    -15,05 (-0,11 %)
     
  • FTSE 100

    6 722,40
    -13,31 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • GBP/USD

    1,3530
    -0,0053 (-0,39 %)
     

Immobilier : faut-il espérer une baisse des prix en 2021 ?

Mathieu BRUCKMULLER
·1 min de lecture

« On devrait connaître une crise comparable à celle de 2012-2013 avec une correction des prix de 10% à 15%. » Voici ce qu’avançait fin mars, au début du premier confinement, Jean-François Humbert. Celui qui était alors président du Conseil supérieur du notariat pensait que la crise du coronavirus allait faire chuter le nombre de transactions immobilières et donc les prix, par ricochet. Il faut dire, qu’à l’époque, les visites de logements étaient interdites tout comme les déménagements. Sauf que ce scénario ne s’est pas du tout produit.

« Un phénomène de rattrapage » après « le premier déconfinement »

« Un phénomène de rattrapage a été observé durant les mois qui ont suivi le premier déconfinement, quand les projets mis en suspens en mars se sont additionnés à ceux qui ont émergé pendant ces huit semaines. Juin et juillet ont été des mois records en termes d’activité », explique le réseau Century 21. Et le second confinement n’a pas enrayé cette dynamique.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Assurance vie : le palmarès des taux 2020
- Un forfait mobile 100 Go en 4G à moins de 10 euros avec un bon d'achat en prime
- Impôts : le fisc va vous faire un gros cadeau le week-end prochain