La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 912,68
    -141,26 (-0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0800
    -0,0111 (-1,02 %)
     
  • Gold future

    1 879,20
    -51,60 (-2,67 %)
     
  • BTC-EUR

    21 634,86
    -577,80 (-2,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,07
    -1,79 (-0,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,26
    -2,62 (-3,45 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 019,43
    -181,38 (-1,49 %)
     
  • S&P 500

    4 137,74
    -42,02 (-1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2052
    -0,0177 (-1,45 %)
     

La Géorgie refuse de rendre des armes données par l'Ukraine pour l'aider à lutter contre la Russie

Vitaly Kuzmin

“La Géorgie refuse de rendre les armes que Kiev lui avait fournies dans le cadre de son précédent conflit avec la Russie”. C’est l’accusation d’Andrei Kasyanov, le chargé d'affaires ukrainien dans ce pays du Caucase. Selon le quotidien The Odessa Journal, Kiev a effectivement demandé à Tbilissi de lui redonner les deux systèmes de missiles anti-aérien Bouk-M1-2. L’Ukraine avait envoyé ces deux technologies en Géorgie pour l’aider face à Moscou lors de la guerre russo-géorgienne de 2008.

Le Bouk (hêtre en russe) est un système antiaérien polyvalent mobile de moyenne portée entré en service en 1998. Cette technologie russe est destinée à la défense de forces terrestres, de véhicules blindés et de points vitaux (ponts, centre de communication, centrale électrique, ports). Cet engin peut également fonctionner dans un environnement d'intenses interférences électromagnétiques et nucléaires. Plus précisément, le système se compose de quatre éléments : un radar d'acquisition capable d'engager six objectifs simultanément, un poste de commandement, une plate-forme de tir comportant quatre rampes de lancement et un système de tir/chargement.

Tous ces composants sont montés chacun sur un tracteur-érecteur-lanceur chenillé, leur conférant une grande mobilité. Tous ces véhicules s’échangent en permanence les données qu’ils collectent, ce qui permet de constituer un système de défense unifié couvrant une vaste zone dans le ciel. De ce fait, si un radar d'un Bouk tombe en panne, il peut utiliser (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'armée allemande sous-équipée va devoir envoyer ses rares blindés Marder en Ukraine
L'économie française va continuer à tenir bon en début d'année, selon la Banque de France
Êtes-vous concerné par la loi sur les passoires thermiques ? La taxe d’aménagement flambe… Le flash éco du jour
Réforme des retraites : âge de départ à 64 ans, fin des régimes spéciaux... Les annonces d'Élisabeth Borne
Santé : les labos de biologie médicale suspendent la grève… pour le moment