La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 296,41
    -149,71 (-0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Fin de la commandite : Lagardère va devenir une société « normale »

Par Olivier Ubertalli
·1 min de lecture
Arnaud Lagardère dans son bureau au siège, à Paris, fin 2019.
Arnaud Lagardère dans son bureau au siège, à Paris, fin 2019.

Au journaliste Vincent Nouzille qui l'interrogeait pour une biographie sur lui, Jean-Luc Lagardère dit un jour : « Il est inimaginable qu'Arnaud s'exclue de ses responsabilités de commandité, garantissant la continuité et l'indépendance du groupe, surtout par mauvais temps. » Le moment est pourtant venu pour le groupe Lagardère d'abandonner son statut de commandite par actions. C'est une page qui se tourne dans la longue histoire de l'entreprise, qui a débuté avec la société d'armement Matra dans les années 1960. « C'est un changement voulu et assumé de ma part sans aucun regret », a assuré ce mercredi matin Arnaud Lagardère dans une conférence de presse.

Comme Le Point l'annonçait dès ce week-end, la société en commandite par actions (Lagardère SCA) va se transformer en société « normale », anonyme en jargon juridique. Peu courante, la commandite permet au gérant-commandité, en l'occurrence Arnaud Lagardère, d'avoir les pleins pouvoirs, même s'il ne détient qu'une seule action de son groupe. Elle protège aussi la société des appétits extérieurs. L'entreprise Lagardère avait adopté ce statut lors de la fusion de Matra et Hachette en 1992, à la suite de la faillite de la chaîne La Cinq.

À LIRE AUSSIEXCLUSIF. Lagardère : fin de la commandite en vue, Arnaud Lagardère PDG

Nouvelle répartition du capital et gouvernance

Dans un communiqué, la société confirme qu'elle adoptera le statut de société anonyme. Une révolution qui fait suite à un accord âprement négocié en [...] Lire la suite