La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    29 738,29
    -359,49 (-1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Facebook déclare la guerre à Apple sur les données personnelles

·2 min de lecture

Depuis plusieurs semaines maintenant, deux géants de la tech s'affrontent autour des précieuses données personnelles de leurs milliards d'utilisateurs. Apple se pose en défenseur de ces données, alors que Facebook revendique la nécessité de les utiliser. Le réseau social a enfilé les gants de boxe mercredi 17 décembre pour réagir aux nouvelles mesures d'Apple sur la transparence dans la collecte des données par les applications téléchargeables sur la boutique en ligne du fabricant d'iPhone, accusant la marque à la pomme de nuire aux petites entreprises.

Pleines pages de publicité dans le New York Times, le Wall Street Journal et le Washington Post, mise en ligne d'un site internet recueillant des témoignages de petits commerçants et tribune au vitriol : le géant des réseaux sociaux n'a pas lésiné sur les moyens. Dans le viseur du groupe dirigé par Mark Zuckerberg, une mise à jour du système d'exploitation mobile iOS d'Apple obligeant les développeurs d'applications à fournir de nombreux détails sur la collecte et l'utilisation des informations personnelles des utilisateurs dans l'App Store, le magasin virtuel du géant de Cupertino (Californie).

À lire aussi — 48 États américains demandent à la justice de forcer Facebook à revendre Instagram et WhatsApp

"Les nouvelles règles de iOS 14 d'Apple vont avoir un impact nuisible sur de nombreuses petites entreprises qui luttent pour se maintenir à flot et sur l'internet libre, sur lequel nous comptons tous plus que jamais", écrit Dan Levy, vice-président de la pub et des produits commerciaux de Facebook dans un article de blog.

Pour défendre ces changements, qui sont évoqués depuis le mois de juin et s'inscrivent dans une vaste politique de l'entreprise sur la gestion des données, Apple met en avant un souci de transparence.

La fonctionnalité ATT (App Tracking Transparency), qui doit être déployée à grande échelle début 2021, va en effet contraindre les applications mobiles à demander aux usagers leur permission pour les suivre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Touché par la cyberattaque de SolarWinds, Microsoft assure que ses produits et données clients ne sont pas affectés
Coinbase devrait devenir la première la plateforme de cryptomonnaies à entrer en Bourse aux Etats-Unis
La Russie dans le viseur des Etats-Unis après une immense cyberattaque touchant administrations et entreprises
Huawei installe sa première usine européenne consacrée à la 5G à Brumath en Alsace
Pourquoi vous n'avez plus accès à certaines fonctionnalités sur Instagram et Messenger