Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 165,36
    +311,49 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    17 371,03
    +28,62 (+0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0854
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 768,36
    -928,12 (-1,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 308,68
    -29,50 (-2,20 %)
     
  • S&P 500

    5 443,77
    +16,64 (+0,31 %)
     

Embraer va-t-il mettre fin au duopole Airbus-Boeing ?

Bene Riobó/Wikimedia Commons

Airbus et Boeing vont-ils avoir un concurrent de taille dans les années à venir sur le marché de l’aéronautique ? L’idée avait déjà été évoquée par le PDG de la compagnie américaine United Airlines il y a quelques jours. Impactée par les retards de livraison de son fournisseur principal Boeing, United avait évoqué le possible rôle à jouer par Embraer. Le constructeur aéronautique brésilien, spécialisé dans les avions civils de petite et de moyenne taille, a confirmé cette possibilité lors d’une conférence de presse tenue par son PDG, rapporte Air Journal.

Selon Francisco Gomes Neto, l’idée d’utiliser ses avions serait même une «excellente solution» pour tous les transporteurs en difficulté, car Embraer construit plus rapidement. «Nous étudions constamment les opportunités, non seulement dans le domaine commercial, mais aussi dans d'autres secteurs d'activité, mais à ce stade, nous n'avons pas de plans concrets», a ajouté le patron qui préfère se concentrer «vraiment sur la vente des produits» que le groupe possède déjà.

Il faut dire qu’en plus de Boeing, Airbus est également touché par des retards de livraison. Air Journal rappelle les problèmes liés aux moteurs PW1100 GTF, fournis par Pratt & Whitney. Quoi qu’il arrive, une arrivée d’Embraer sur le même segment que Boeing et Airbus est encore hypothétique, et surtout une perspective lointaine. «Pour tout nouveau constructeur, il faudra des années pour la certification et la livraison d’un nouvel avion, car tout nouvel avion sera (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arnaque au virus : de Montpellier à la Tunisie, cette entreprise a fait 3 500 victimes
Emmaüs : la communauté de La Seyne-sur-Mer va commercialiser «l’abbé bière»
L’assainissement de la Seine promis par Anne Hidalgo coûte-t-il plus d’un milliard d’euros ?
«Il n'a plus un sou» : l'ex-champion olympique Bradley Wiggins est ruiné
Législatives : Jordan Bardella ambitionne-t-il Matignon avec un programme plus «light» ?