Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 717,18
    -368,71 (-0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 485,63
    +17,53 (+1,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Les DSI du monde entier sont prêts à développer l’IA, mais les entreprises ne le sont pas tout autant

  • Le troisième rapport annuel mondial des DSI de Lenovo révèle que l’IA est la priorité la plus urgente de l’informatique, après la cybersécurité.

  • Toutefois, la rapidité d’adoption et la sécurité constituent les principaux obstacles à l’expansion de l’IA.

HONG KONG, April 25, 2024--(BUSINESS WIRE)--L’IA est la priorité absolue des DSI, selon les conclusions du troisième rapport annuel mondial de Lenovo sur les DSI. Inside the Tornado: How AI is Reshaping Corporate IT Today révèle que si les DSI doivent adopter et développer l’IA de toute urgence, leurs ambitions sont également menacées par la vitesse, la sécurité et d’autres fonctions organisationnelles à la traîne en matière de préparation à l’IA.

Dans un contraste frappant avec les années précédentes, les DSI s’emparent de responsabilités non traditionnelles pour se concentrer davantage sur les fonctions informatiques essentielles. Un peu plus de la moitié (51 %) des DSI estime que l’IA/ML est une priorité urgente à traiter, qui n’a d’égale que la cybersécurité. Cette urgence est directement liée à la pression que subissent les DSI les forçant à obtenir un impact commercial, plutôt que la maintenance et la préservation des opérations. Une part de 84 % des DSI a révélé qu’ils sont plus que jamais évalués sur la base des résultats commerciaux.

PUBLICITÉ

« Les DSI d’aujourd’hui travaillent dans une tornade d’innovations. Après des années d’expansion de l’informatique vers des responsabilités non traditionnelles, nous voyons maintenant comment l’IA force les DSI à revenir à leur mission principale », déclare Ken Wong, président du groupe Solutions et services de Lenovo. « Cela est dû à la promesse claire de l’adoption de l’IA, combinée à la pression que subissent les responsables informatiques pour prouver la valeur de ces investissements et fournir des résultats commerciaux mesurables. »

Les DSI sont optimistes quant à l’impact de l’IA : 80 % d’entre eux estiment que les avancées et les développements de l’IA auront un impact significatif sur leur entreprise. Dans le même temps, les DSI considèrent que la rapidité d’adoption et la sécurité sont les obstacles les plus importants au déploiement à grande échelle de l’IA. De larges pans de leurs organisations ne sont pas prêts pour l’IA, ce qui affecte directement la capacité des départements informatiques à développer rapidement l’IA. Ils ont notamment cité : les nouvelles lignes de produits (78 %), la politique de l’entreprise/l’utilisation éthique (76 %), la chaîne d’approvisionnement (74 %) et les compétences techniques des départements informatiques (51 %).

Ce qui n’a pas changé par rapport aux années précédentes, c’est le défi permanent que représente la mesure de l’impact de l’informatique. Soixante et un pour cent des DSI ont déclaré qu’il leur était très difficile, voire extrêmement difficile, de démontrer le retour sur investissement (ROI) des investissements technologiques. Alors que 96 % des DSI prévoient une augmentation des investissements au cours des 12 prochains mois, 42 % des participants admettent qu’ils ne s’attendent pas à un ROI positif des investissements dans l’IA avant au moins deux ou trois ans.

L’IA, un atout pour le développement durable

Le développement durable reste une composante majeure du rôle du DSI, mais cette situation est quelque peu compliquée par le fait que 38 % des personnes interrogées admettent que le développement durable n’est plus une priorité en raison des ressources consacrées à l’adoption de l’IA. En fin de compte, les DSI considèrent l’IA comme un élément positif net pour le développement durable : 78 % d’entre eux affirment que l’exploitation de l’IA permettra d’atteindre plus facilement les objectifs de développement durable de leur organisation.

Les questions relatives au capital humain et aux ressources financières demeurent

Bien que les DSI soient optimistes quant à l’état de préparation de l’informatique à l’IA, la poursuite des investissements dans l’IA pourrait créer de nouvelles lacunes en matière de ressources humaines et financières. 89 % des DSI préviennent qu’avec l’expansion continue des technologies d’IA, le rôle du capital humain va devenir encore plus important. Compte tenu des contraintes budgétaires attendues, il pourrait s’avérer difficile d’augmenter les effectifs pour répondre à ces ambitions en matière d’IA.

De même, alors que 96 % des DSI déclarent s’attendre à une augmentation des investissements dans l’IA au cours de l’année à venir, seuls 20 % s’attendent à ce que les budgets informatiques globaux augmentent de plus de 10 %. Les DSI admettent que l’exploration et l’adoption de l’IA détournent les ressources et l’attention d’autres domaines clés de l’informatique, notamment l’adoption du cloud et la transformation numérique (48 %), le développement durable (38 %) et la rémunération des employés (38 %).

« Il existe une opportunité claire pour nous d’aider les entreprises à donner un sens à l’IA, à accélérer son développement et à donner des conseils sur la façon dont l’impact de ces investissements peut être mesuré de manière efficace », ajoute M. Wong. « Nos clients exploitent déjà l’IA pour faire progresser les efforts en matière de durabilité, de sécurité et de transformation numérique. Nous pouvons les aider à obtenir des résultats supplémentaires en élaborant des stratégies de déploiement cohérentes qui répondent aux défis des DSI. »

L’étude mondiale de Lenovo sur les DSI est disponible sur https://www.lenovo.com/ai-reshaping-it.

À propos de Lenovo

Lenovo est un géant mondial de la technologie dont le chiffre d’affaires s’élève à 62 milliards USD. Classé au 217e rang du classement Fortune Global 500, Lenovo emploie 77 000 personnes dans le monde et sert chaque jour des millions de clients dans 180 marchés. Concentré sur sa vision audacieuse visant à fournir à tous une technologie plus intelligente, Lenovo s’appuie sur son succès en tant que chef de file mondial dans le domaine des PC pour se développer dans de nouveaux secteurs clés de croissance qui suscitent des progrès dans les « nouvelles TI » (client, périphérie, nuage, réseau et intelligence) tels que les serveurs, le stockage, la téléphonie mobile, les solutions et les services. Combinée à des innovations qui changent le monde, cette transformation permet à Lenovo de construire une société numérique plus inclusive, plus fiable et plus durable pour tous, partout dans le monde. Lenovo est cotée à la bourse de Hong Kong sous le nom de Lenovo Group Limited (HKSE : 992) (ADR : LNVGY). Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://www.lenovo.com, et consultez nos toutes dernières actualités sur notre StoryHub.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20240424026116/fr/

Contacts

Zeno Group pour Lenovo : lenovossg@zenogroup.com