La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 336,67
    +27,16 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    12 779,91
    -74,89 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,0323
    +0,0021 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 393,31
    +286,33 (+1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    571,97
    -2,77 (-0,48 %)
     
  • S&P 500

    4 207,27
    -2,97 (-0,07 %)
     

Vous devriez prendre un abonnement à Amazon Prime le 14 septembre 2022

Le prix de l’abonnement annuel à Amazon Prime augmente en septembre 2022. Si vous n’êtes pas abonné au service, mais envisagez d’y souscrire, il est malin de s’en occuper dès maintenant.

Amazon a averti ses abonnés par mail dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 juillet 2022 : le prix de son service Amazon Prime augmentera énormément en France à la rentrée prochaine. À compter du 15 septembre 2022, l’abonnement Amazon Prime va passer à 6,99 € pour la formule mensuelle (au lieu de 5,99 € actuellement) et 69,90 € pour la formule annuelle (au lieu de 49 €).

Vous n’avez pas encore souscrit à ce service, mais vous songez à le faire en optant pour un abonnement annuel ? Alors, vous vous demandez sans doute quel est le meilleur moment pour entamer un abonnement, d’autant plus dans le contexte de cette annonce. Faut-il s’abonner maintenant ? C’est une bonne idée, car Amazon récupère ce paiement dès le moment où l’on s’abonne. Autrement dit, le montant n’est pas prélevé à la fin de la période d’abonnement, mais dès son début — ou à l’issue de la période d’essai gratuite, si elle est prévue.

amazon prime
amazon prime

Le plus malin ? S’abonner le 14 septembre à Amazon Prime

« La tarification mise à jour s’appliquera aux abonnements Prime à partir du 15 septembre 2022.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles