Publicité
La bourse ferme dans 8 min
  • CAC 40

    8 123,82
    +28,85 (+0,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 052,12
    +16,71 (+0,33 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    2 356,20
    +21,70 (+0,93 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 421,73
    +702,00 (+1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 504,33
    +20,14 (+1,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,45
    +0,73 (+0,94 %)
     
  • DAX

    18 762,16
    +68,79 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • GBP/USD

    1,2775
    +0,0036 (+0,28 %)
     

Dette souveraine : «Le bilan de l'entreprise France n'est pas si négatif», selon Alain Lemasson

olrat/Adobe Stock

La dette de la France et son ratio «dette sur PIB» font l’objet de commentaires peu flatteurs, mais beaucoup seraient surpris d’apprendre que le ratio «dette sur chiffre d’affaires» d’une entreprise comme LVMH par exemple, fleuron de l’industrie française, est supérieur à 90%. L’assimilation du PIB d’un État au chiffre d’affaires d’une entreprise présente certes des limites, mais ce rapprochement conduit à s’interroger sur le sens à donner au ratio «dette sur PIB» français de 110%.

La comparaison entre dette d’État et dette d’entreprise est instructive en ce qu’elle permet de dissocier les composantes techniques et politiques d’un sujet présenté de façon abusivement simpliste. Il est ainsi très utile d’observer la démarche d’une banque confrontée à la demande de crédit d’une entreprise, et dont l’attention première porte toujours sur la structure de son «passif». Le banquier isole ainsi la dette à court, moyen et long terme de la partie de la dette qui ne sera pratiquement jamais exigée, ce que l’on appelle les «fonds propres» de l'entreprise.

On comprend facilement que le risque que prend le prêteur est d’autant plus élevé que l’essentiel de la dette existante est exigible à court terme. A contrario, ce risque est beaucoup plus faible si une partie de la dette est remboursable à un horizon éloigné. Ceci explique l’importance donnée à ces fonds propres, dont le poids relatif a pour effet d’allonger le point de remboursement moyen de la dette.

Le parallèle avec la dette de la France (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nina Métayer : «Ma boutique en ligne me permet d'avoir plus de liberté pour créer»
Dette publique : les agences Moody’s et Fitch maintiennent leur note
«Le char du futur» : à quoi ressemblera l'armement franco-allemand de demain ?
Des nouveaux retraités pas si heureux, les coulisses des agences de notation… L'actu éco du jour en 120 secondes
Interdiction de TikTok aux Etats-Unis : qui pourrait racheter la plateforme ?