Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 603,54
    +83,40 (+0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 372,60
    -1,24 (-0,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Contrôle fiscal : ces éléments sur la déclaration d’impôt peuvent titiller le fisc

Contrôle fiscal : ces éléments sur la déclaration d’impôt peuvent titiller le fisc

Berner le fisc ? Bien intrépide celui qui s’y risquerait. L’administration fiscale traque toutes les failles, les erreurs, les déclarations plus ou moins honnêtes… Certes, en matière d’impôt sur le revenu, les déclarations faites par les contribuables sont présumées exactes et sincères. Mais l’organisme, qui en contrôle le contenu, peut déceler certaines incohérences. Et cela vaudra à n’en pas douter un rappel du fisc. Voici donc quelques erreurs à ne pas faire lors de sa déclaration.

C’est un oubli trop fréquent, souligne MoneyVox, mais les loyers issus de la location d’un bien immobilier sont évidemment soumis à l’impôt sur le revenu et doivent donc être notifiés dans la déclaration. D’autant plus qu’aujourd’hui, l’administration fiscale peut très facilement connaître les biens immobiliers détenus par une personne. Dès que l’une d’entre elles possède deux biens immobiliers, la question de l’absence de loyers dans la déclaration se pose. Mais elle ne constitue pas pour autant une anomalie ; il peut s’agir d’une résidence secondaire.

Immobilier toujours : les locations meublées. Oublier de déclarer des revenus perçus via des plateformes de location peut coûter cher. Toutes ces plateformes ont d’ailleurs l'obligation de transmettre à l'administration le nombre de nuitées réalisées par leur intermédiaire ainsi que le montant perçu. Le fisc peut ainsi aisément rattraper ceux qui omettent de déclarer.

Pension alimentaire et enfant à charge ? Voilà des avantages non cumulables. Quelqu’un (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Parents : n’oubliez pas ce crédit d’impôt méconnu si votre enfant a moins de six ans
Impôt sur la fortune immobilière : seuil, date et barème de l'IFI
Déclaration de revenus : quel plafond d’épargne retraite utiliser si vous êtes indépendant ?
Impôt sur le revenu : j’ai touché un abondement sur ma participation, dois-je le déclarer ?
Assurance vie : le classement 2023 des rendements de plus de 1 000 contrats