Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 512,20
    +558,92 (+0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,64
    -4,20 (-0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Bourse : Wall Street et le Nasdaq ont-ils encore du potentiel pour les prochains mois ?

Nicolas Gallant

Les actions américaines ont repris du poil de la bête ces dernières semaines, après une semaine rouge vif mi-avril à la Bourse de New York. Le marché actions s’est nettement repris grâce à l'apaisement des tensions géopolitiques et à des publications de résultats de sociétés cotées satisfaisantes. Au cours des deux dernières semaines, le S&P 500 (indice actions phare de Wall Street) a regagné plus de 3% et le Nasdaq près de 5%, tandis que la remontée des taux à long terme a affecté les petites valeurs, relève Jay Woods, stratégiste en chef chez Freedom Capital Markets (du groupe Freedom Holding Corporation, qui détient entre autres le courtier en ligne Freedom24, actif en France), interrogé par Capital.

Ces derniers temps, les actions des secteurs de la technologie et de la consommation discrétionnaire (qui s’oppose aux produits de consommation courante) ont profité du bon accueil réservé aux publications trimestrielles de Microsoft, Alphabet (Google) et de Tesla, même si les mauvais résultats de Meta (Facebook) ont déçu. Désormais, toutefois, «les investisseurs attendent le prochain catalyseur qui fera grimper le marché actions», relève Jay Woods. «Après avoir connu courant avril un repli habituel (une correction baissière pas vraiment surprenante, au vu de l'imposant rally qui l’a précédée, NDLR) d'un peu plus de 5%, la Bourse américaine tente de reprendre pied, mais des vents contraires pour l'économie persistent, comme la tendance à la hausse des taux d'intérêt des obligations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

TotalEnergies : la justice réclame des informations sur une plainte pour homicide involontaire
Amazon va réaliser un investissement colossal dans le cloud à Singapour
CAC 40 : la Bourse brille avant le pont du 8 mai, un membre de la Fed confiant sur l'inflation
Boeing a-t-il falsifié des documents ? Enquête ouverte sur le 787
Vinci : Pierre Anjolras en bonne voie pour succéder à Xavier Huillard ?