Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 009,41
    +488,90 (+0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 393,44
    +62,54 (+4,70 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

La dette est «une fragilité française», assure l’ancien Premier ministre Édouard Philippe

Eric Fougere/Corbis/Getty Images

Édouard Philippe tire à boulets rouges. Invité sur BFMTV et RMC, ce lundi 17 juin, l’ancien Premier ministre a fustigé les programmes économiques du Rassemblement national (RN) et de La France insoumise (LFI) en vue des élections législatives le 30 juin et 7 juillet prochains. Le président d'Horizons juge ainsi les deux camps de l’opposition incompétents, et plus particulièrement au sujet des finances publiques.

«Chez le RN et LFI, je vois des décisions qui vont aggraver la menace sur l’épargne et la prospérité des Français», a-t-il d’abord déclaré. Avant de poursuivre : «Ceux qui ne prennent pas la dette au sérieux ne veulent pas voir qu'il s'agit d'une fragilité française. Le maire du Havre a également fait part de sa «peur» d'une crise financière, en alertant sur le montant de la dette publique, «un sujet sérieux», puisque la France «pratique une addiction à la dette», a-t-il estimé.

«Le déficit a baissé pendant que j'étais Premier ministre», a-t-il également défendu. Divisé par deux en valeur absolue entre 2012 et 2018, il avait cette année-là atteint 2,5% du PIB, avant d’atteindre 3% en 2019, et 4,7% en 2020, sous l'effet de la pandémie de Covid-19, précisent nos confrères. Rappelons que la dette publique d’un état est constituée par l’ensemble des emprunts effectués sur les marchés financiers par les administrations publiques, les collectivités territoriales et les administrations de Sécurité sociale.

Selon les derniers chiffres de l’Insee, la dette publique française s’élevait (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Olivier Véran renonce à sa reconversion dans la chirurgie esthétique
Tourisme à vélo : avez-vous une idée de son coût ? Vous serez étonné…
À 66 euros le gramme, la cocaïne inonde l'Île-de-France : un «tsunami blanc» en plein essor
Eric Ciotti au cœur d’une enquête pour «détournement de fonds publics» : «Une boule puante» ?
Interdit en France mais très répandu en Espagne, ce médicament fait l’objet d’une enquête