Publicité

Dengue : le nombre de cas en France explose à l'approche des JO

Joao Paulo Burini / Getty Images

2024, l’année de tous les records ? Si le suspense reste entier quant aux performances olympiques à venir, les autorités sanitaires alertent contre l’explosion de la dengue en France. Depuis le début de l’année, plus de 1 679 cas ont été importés en métropole contre seulement 131 sur la même période en 2023. «Nous sommes face à une situation inédite», a insisté le directeur général de la santé, Grégory Emery, lors d’une conférence de presse ce mardi 23 avril. Ces cas concernent principalement des personnes qui ont voyagé dans les Antilles françaises, en Guadeloupe et Martinique, où la circulation du virus est endémique.

«Cette arbovirose, au même titre que le chikungunya ou le Zika, fait l’objet d’une surveillance renforcée entre mai et novembre, période d’activité du moustique tigre dans l’Hexagone», indique la Direction générale de la santé (DGS) dans un communiqué diffusé ce mardi 23 avril. L’envolée des cas en France métropolitaine au premier trimestre a donc de quoi surprendre. «Ce que nous observons dans l’Hexagone est un miroir de ce qui se passe aux Antilles, et plus largement dans la zone Amérique latine et Caraïbes», explique la directrice générale de Santé publique France, Caroline Semaille. La situation atteint des niveaux records aujourd’hui.

La dengue est une maladie provoquée par un virus transmis par la piqûre d’un moustique tigre. Elle touche indifféremment les nourrissons, les enfants et les adultes et ne se transmet pas entre humains. Si le volume de cas importés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

François Fillon : on vous résume l'affaire des emplois fictifs en trois minutes
Energie renouvelable : à la rencontre des frères Quaak, pionniers du gaz vert
Attention, la majorité des vieilles installations électriques ne sont pas aux normes
Les revenus des locataires de HLM davantage contrôlés, les Ehpad publics en grande difficulté… Le Flash éco du jour
Nouvelle menace de grève des contrôleurs aériens pour le pont de l'Ascension