Publicité
Marchés français ouverture 41 min
  • Dow Jones

    40 358,09
    -57,35 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    17 997,35
    -10,22 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    39 109,73
    -484,66 (-1,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,0854
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 328,19
    -141,17 (-0,81 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 735,96
    -769,78 (-1,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 357,65
    -8,24 (-0,60 %)
     
  • S&P 500

    5 555,74
    -8,67 (-0,16 %)
     

Défense : Russie, États-Unis, Inde… «une course aux armements nucléaires est en cours»

petrarottova - Adobe Stock

Les puissances nucléaires modernisent leurs arsenaux face à l'augmentation des tensions géopolitiques dans le monde, avec une multiplication d'un tiers des dépenses dans ce domaine au cours des cinq dernières années, selon deux rapports publiés lundi. Selon un rapport de la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN), les neuf États dotés de l'arme nucléaire (États-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni, France, Inde, Israël, Pakistan et Corée du Nord) ont dépensé dans leur ensemble l'an dernier 91 milliards de dollars (85 milliards d'euros). Il montre, ainsi qu'un autre rapport publié par l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), que ces pays ont considérablement augmenté leurs dépenses à mesure qu'ils modernisent leurs armes nucléaires, voire en déploient de nouvelles. «Je pense qu'il est juste de dire qu'une course aux armements nucléaires est en cours», a déclaré la directrice de l'ICAN, Melissa Parke, à l'AFP.

Wilfred Wan, directeur du programme sur les armes de destruction massive à l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), a lui affirmé que «depuis la guerre froide, les armes nucléaires n'ont jamais joué un rôle aussi important dans les relations internationales». Selon le Sipri, le nombre total estimé d'ogives nucléaires existantes dans le monde a légèrement diminué : le monde en comptait 12 121 en début d'année contre 12 512 un an plus tôt. Une partie de ces ogives doit être démantelée, mais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

À 66 euros le gramme, la cocaïne inonde l'Île-de-France : un «tsunami blanc» en plein essor
Paris sportifs : comment les plateformes de jeux en ligne ciblent (toujours) les jeunes
Vous n'échapperez pas aux «edits» pendant les législatives : mais de quoi s'agit-il ?
Éric Ciotti au cœur d’une enquête pour «détournement de fonds publics» : «Une boule puante» ?
La dette est «une fragilité française», assure l’ancien Premier ministre Édouard Philippe