La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,27 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,01 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0527
    -0,0059 (-0,56 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 268,33
    -751,46 (-3,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    441,15
    -8,92 (-1,98 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

Croissance : les armes de la Chine pour tirer son épingle du jeu face aux autres grandes économies

Après avoir subi une baisse historique de son PIB de 9,8% au premier trimestre 2020 dans le sillage du confinement de la première vague de la pandémie de Covid 19, la Chine a ensuite connu une croissance exceptionnellement forte de 11,5% dès le trimestre suivant. Continuant sur cette lancée, l’économie chinoise n’a cessé de progresser fortement depuis. Si bien qu’entre le quatrième trimestre 2019 et le premier trimestre de 2022, son PIB a progressé de 11,4%. Parallèlement, son excédent commercial a battu record sur record, le dernier datant d’avril 2022 avec un niveau de 743,93 milliards de dollars sur douze mois.

Autrement dit, l’Empire du milieu apparaît bien comme l’un des principaux gagnants de la crise qui a suivi le Coronavirus. Seulement voilà, chassez le naturel et il revient au galop. Ainsi, alors que la pandémie prend fin à travers le monde, le gouvernement chinois a étonnamment décidé de renouer avec les confinements stricts et abusifs. Les conséquences économiques ne se sont pas fait attendre puisque depuis deux mois, les indices Caixin des directeurs d’achat chinois sont tombés en zone de récession. Confirmant cette rechute, les glissements annuels de la production industrielle et des ventes au détail en Chine se sont effondrés en avril à respectivement -2,9% et -11,1%, des plus bas depuis mars 2020. Dans le même temps, le taux de chômage chinois a augmenté de 5,8% en mars à 6,1% en avril, un sommet depuis mars 2020.

Autrement dit, l’économie chinoise ne s’est jamais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : Joe Biden cherche à rassurer sur la croissance, mais la guerre en Ukraine inquiète
Récession, inflation, pénuries… “les risques pourraient atteindre la zone dangereuse”
Billets d’avion : le prix en nette hausse depuis le début de l’année
Tour Triangle à Paris : une information judiciaire ouverte à la suite de soupçons de favoritisme
Change : “le dollar est trop haut de 27% face à l’euro mais il devrait encore grimper”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles