La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 782,26
    +11,80 (+0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Crédit immo : des records avant de durcir les conditions de prêt

·1 min de lecture
Immobilier en baisse
Immobilier en baisse

Des taux de crédit bas, évalués entre 0,5% et 1,3% selon les durées (de 15 à 25 ans) et un marché de l'immobilier resté très dynamique malgré les soubresauts de la crise sanitaire : il n'en fallait pas plus pour battre des records. Ainsi, au premier semestre 2021, selon les dernières données publiées par la Banque de France courant août, la production de crédits nouveaux à l'habitat liée à des transactions immobilières a atteint un nouveau record à 110,7 milliards d'euros. Rien qu'en juin 2021, la production de crédits nouveaux à l'habitat, hors renégociations, liée uniquement à des transactions immobilières, a atteint selon la Banque de France un nouveau record à 21,3 milliards d'euros, après 21 milliards en mai, un niveau déjà inédit.

Des sommes à faire tourner la tête alors qu'un durcissement des conditions d'emprunt est toujours possible d'ici la fin de l'année, entraînant un ralentissement général. L'Observatoire Crédit Logement / CSA souligne de son côté qu'« après plusieurs mois d’une progression rapide de l’activité, le rythme d’évolution de la production a ralenti en juillet et les premiers signes du recul de l’activité deviennent perceptibles ». Néanmoins, grâce au dynamisme de l’offre bancaire de ces derniers mois, la production mesurée sur 3 mois de mai à juillet 2021 reste en progression de 18,6% par rapport à la même période en 2020.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Livret, assurance vie… Apprenez à faire la chasse aux offres promotionnelles
- Bourse : 50 € remboursés par DEGIRO sur les frais de transaction
- Ticket restaurant : vous pouvez encore payer avec vos titres 2020

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles