Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0887
    -0,0013 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 446,23
    -555,67 (-0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,45
    +45,55 (+3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,87 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,61 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,72 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Coco.gg : pourquoi le site de discussion a-t-il été contraint de fermer ?

Sergey Nivens/Adobe Stock

Le site de discussion coco.gg, considéré comme «un repère de prédateurs» par des associations de défense de l'enfance et de lutte contre l'homophobie et mis en cause dans des guet-apens, a été fermé par la justice, a annoncé mardi le parquet de Paris sur X. Selon une source proche du dossier, le propriétaire du site a été interpellé à l'étranger et sa femme était en garde à vue mardi dans le Var. «Fermeture du site coco par la #JUNALCO du @parquetdeParis , @CyberGEND , @ComCyberMI , l'ONAF office national antifraude et la coopération avec les autres pays européens par @Eurojust», a tweeté le parquet de Paris, sans plus de précisions.

Le site coco.gg n'était plus accessible mardi, et affichait le message sur fond bleu de la gendarmerie : «ce site a été fermé par la direction générale des douanes et droits indirects et la gendarmerie nationale, sous l'autorité de la Junalco ((juridiction nationale en charge de la lutte contre la criminalité organisée, ndlr) du parquet de Paris». Pour entrer sur coco.gg, qui se présente comme un «site de chat sans inscription», il suffisait de renseigner son genre, son âge, son code postal et de se créer un pseudo, sans aucun contrôle.

Sur la colonne de gauche de la page d'accueil, on trouvait des thèmes comme «cuisine», «cinéma», «60 et +», mais aussi d'autres plus sexuels comme «femmes infidel» (sic) voire très crus tels «trav salope», ou à connotation potentiellement pédophile tel «lycéenne». Sur la colonne de droite étaient listés des membres, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Caddie : liquidation imminente pour le célèbre fabricant alsacien de chariots de supermarché ?
Qu'est-ce que l'«antisunscreen», cette pratique qui inquiète avant l’été ?
Fièvre hémorragique de Crimée-Congo détectée en France : quels sont les symptômes ?
Législatives : basés sur l’IA, les plans de Poutine pour influencer les élections françaises
Boeing 737-8 : dix-sept passagers pris en charge après un incident sur un vol de Korean Air