La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 676,53
    +339,86 (+1,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0266
    -0,0059 (-0,57 %)
     
  • Gold future

    1 817,30
    +10,10 (+0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    23 460,84
    -297,22 (-1,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    572,32
    +1,03 (+0,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    92,12
    -2,22 (-2,35 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    12 993,67
    +213,76 (+1,67 %)
     
  • S&P 500

    4 264,10
    +56,83 (+1,35 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2141
    -0,0061 (-0,50 %)
     

Chèque : l'explosion de la fraude s'amplifie, voici comment vous protéger

Une femme signe un chèque
Une femme signe un chèque

Une fois encore, la fraude aux chèques explose. C'est le constat dressé ce vendredi par la Banque de France à l'occasion de la présentation du rapport annuel de l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, pour l'année 2021.

Le montant total des opérations frauduleuses par chèque progresse à 625 millions d'euros, un bond de 16,3% par rapport à 2020 ! Pour la quatrième année de suite, le chèque est le moyen de paiement le plus fraudé, même si son usage décline. Il ne représente plus que 3,9% des transactions réalisées, loin derrière le paiement par carte bancaire (56,9%). Depuis 2016, le nombre de paiements par chèque est passé de plus de 2 milliards à 589 millions.

Sur un montant total de fraude de 1,24 milliard d'euros, le chèque en représente plus du tiers (37%). Le taux de fraude en valeur des chèques se situe ainsi à 0,079%. C'est-à-dire 79 euros fraudés pour 100 000 euros payés par ce moyen. Et le préjudice subi par les victimes est lourd : 1 948 euros en moyenne en cas de fraude par chèque.

Pourquoi la fraude sur le chèque explose-t-elle ?

Bien qu'en déclin, le chèque reste encore très largement utilisé en France, plus que dans aucun autre pays en Europe et sans doute dans le monde. Simple d'usage, gratuit, universel, il reste notamment utilisé pour régler des montants élevés, qui dépassent votre plafond de carte bancaire. Pour les ménages modestes, il fait office de facilité de crédit à court-terme, permettant de payer en plusieurs fois certains montants élevés ou d'obtenir un délai d'encaissement.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Assurance vie : peut-on craindre un blocage des retraits ?
- Crédit immobilier : l'épargne salariale, ce coup pouce pour doper son apport personnel
- Pastèque, pêche, poivrons... ces fruits et légumes dont le prix a explosé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles