La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 170,36
    -51,40 (-0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Camaïeu : une repreneuse d'entreprises veut racheter l'enseigne et relocaliser la production

Thierry Monasse / Getty Images

Vers une renaissance de Camaïeu ? C'est en tout cas ce que voudrait Karine Renouil-Tiberghien. Interviewée par Le Parisien, cette cheffe d'entreprise ambitionne de racheter la marque, placée en liquidation judiciaire en septembre dernier et qui sera vendue aux enchères début décembre. Fervente défenseuse du "Made in France" et codirigeante des Manufactures de Layette, Jean Ruiz et Marcoux, Karine Renouil-Tiberghien a fait de la reprise d'entreprises son credo, avec son associé Arnaud de Belabre.

Son ambition si elle rachète Camaïeu : en faire une marque entièrement française. "L’objectif étant d’en faire une enseigne 100 % made in France qui ne vendrait que du textile français, à prix raisonnable. Il s’agit de proposer un autre modèle de consommation, à l’opposé de celui dans lequel Camaïeu avait fini par se perdre : la fast fashion à bas coût", explique la cheffe d'entreprise.

Pour la marque, le projet de Karine Renouil-Tiberghien s'étalerait sur 15-20 ans. Au départ, seul un site Internet serait mis en service pour y vendre des mailles. Puis, "elle deviendrait la marque qui fait travailler le Fashion Cube Denim dans le Nord avec le jean 'Cinq neuf', mais aussi les membres du réseau Résilience et encore bien d'autres !", poursuit la cheffe d'entreprise, qui ambitionne que Camaïeu redevienne "une enseigne avec un approvisionnement local".

Concernant ses chances de remporter les enchères en décembre, Karine Renouil-Tiberghien les évalue à "une chance sur cent". Même si vu l'engouement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

De grands groupes laitiers visés par une enquête de l'Autorité de la concurrence
Le Royaume-Uni choisit l’austérité, où va la livre Sterling (GBP) ? Le conseil Bourse
Aéronautique : Une spectaculaire collision de deux avions de collection à Dallas
CAC 40 : la Bourse ignore l'avertissement de la Fed sur les taux, l'immobilier aux Etats-Unis attendu au tournant
Ce patron va exaucer le rêve d'une de ses salariés en lui offrant une maison