Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 047,71
    +1 204,44 (+2,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 212,57
    +14,00 (+1,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Bruno Le Maire : la dernière danse à Bercy avant les législatives anticipées ?

Nathan Laine/Bloomberg/Getty Images

Après sept années passées à la tête du ministère de l’Économie et des Finances, l’avenir de Bruno Le Maire se jouera à l’issue du scrutin des 30 juin et 7 juillet. Les élections législatives anticipées scelleront le sort des membres du gouvernement et pourraient ainsi entraîner le départ du locataire de Bercy. En attendant le verdict des urnes, Bruno Le Maire, qui ne se présente dans aucune circonscription, multiplie les interventions dans les médias pour défendre les candidats de la majorité et tirer à boulets rouges sur l’alliance de gauche et celle de l’extrême droite.

Selon un proche, cité par nos confrères du Parisien, ce vendredi 21 juin, le ministre serait «consterné», notamment par leurs «programmes délirants et à contretemps de la situation des finances publiques». D'après le journal, le ministre de l’Économie ne comprend toujours pas la décision d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale. «Bruno est premier de la classe depuis qu’il est né», décrit un observateur proche de la macronie. Avant d’ajouter : «Mais ce n’est pas un dépressif, sauf peut-être de par son petit côté littéraire. Bruno est un bon élève, mais c’est aussi un transgressif.»

Selon un proche, Bruno Le Maire convoitait le poste de Premier ministre et «rêvait que le président se présidentialise et le laisse conduire la vie politique du pays». Emmanuel Macron en a décidé autrement. Et, en cas d’échec de la majorité, le prochain rendez-vous électoral pourrait conduire le patron de Bercy vers une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Entre Kylian Mbappé et le PSG, ce n’est pas fini : le Français exige 100 millions d'euros
De faux agents à votre domicile : attention à l'arnaque à la facture d'eau
Euro 2024 : France, Italie, Portugal… quelle équipe est la plus chère de la compétition ?
La réforme des retraites abrogée dès cet été ? La relance de Camaïeu… L'actu éco en 120 secondes
Virus ou problème hydraulique : que se passe-t-il dans cette ville de la Marne ?