Publicité
Marchés français ouverture 8 h 35 min
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0859
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 444,87
    +73,78 (+0,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 517,82
    +29,28 (+1,97 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     

Bourse : gare à une récession et à un krach, selon de grands investisseurs

Bourse : gare à une récession et à un krach, selon de grands investisseurs

CAC 40, Dow Jones, Nasdaq… Les marché actions restent proches de niveaux record, à l’heure où ces lignes sont écrites. Il faut dire que la reprise économique «se confirme en Europe», souligne LBP AM (le pôle de gestion d’actifs de La Banque Postale), tandis que la chute des taux à long terme initiée en avril (sur fond de nouveaux espoirs de baisses de taux directeurs de la Fed) est propice à des arbitrages en faveur des actions et au détriment des obligations d’Etat, moins rémunératrices qu’il y a peu.

Attention, toutefois. L’incertitude sur l’évolution des taux américains (et donc sur les autres actifs américains, comme les actions) «reste élevée», juge LBP AM, qui dit ainsi préférer les actions européennes aux valeurs cotées à Wall Street. Pour le gérant d’actifs, les baisses de taux «sont plus imminentes en Europe, où les banques centrales adoptent des tons assez accommodants». D’ailleurs, après la Banque de Suisse, la Banque de Suède a été la deuxième banque centrale du G10 à commencer à abaisser ses taux la semaine dernière. Et au vu des propos de la BCE ces derniers mois, le marché serait très surpris si Christine Lagarde n’abaissait pas les taux directeurs de la zone euro dès juin.

Ces derniers mois, l’économie européenne s’est peu à peu raffermie et certaines statistiques ont surpris agréablement. Et au Royaume-Uni, la reprise de l’économie «est plus forte qu’attendue», relève LBP AM. Les perspectives économiques des deux premières puissances économiques mondiales apparaissent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Siemens électrise les marchés avec la vente de sa filiale Innomotics pour une somme colossale
CAC 40 : la Bourse de Paris toujours dans le vert
Boeing : un 737 atterrit d’urgence en Indonésie après un incendie de moteur
Maison Lejaby entre les mains d'un partenariat franco-indonésien, l'avenir des salariés incertain
Le luxe en pleine crise : Burberry chute en bourse