Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,0827
    -0,0032 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 133,91
    -283,74 (-0,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 509,83
    -16,58 (-1,09 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     

Bourse : CAC 40, LVMH, Dior, Hermès, Tesla… au programme de Momentum cette semaine

Westend61/Getty Images

Le CAC 40 n’a pas fait d’étincelles cette semaine. L’inflation du mois de mars (+3,5% sur un an, contre +3,2% en février) aux Etats-Unis a désagréablement surpris le marché, pour le troisième mois consécutif. Après trois mois de hausse de 0,4% des prix hors énergie et alimentation (éléments réputés volatils), l’inflation cœur n’a pas ralenti en mars (à +3,8% sur un an), observe LBP AM, le pôle de gestion d’actifs de La Banque Postale, qui relève que l’inflation hors éléments volatils ne ralentit plus clairement et commence à se stabiliser à un niveau encore bien au-dessus de la cible de la Fed. Heureusement, «on ne peut pas (encore ?) dire que l’inflation tendancielle réaccélère», note LBP AM.

Pour autant, «clairement», les évolutions constatées sur les prix à la consommation ne rendront pas la Fed confiante sur le fait que l’inflation converge bien vers la cible de la banque centrale (2%), le critère pour qu’elle commence à baisser ses taux directeurs. En outre, au vu du dynamisme du marché de l’emploi en mars, il n’y a pas d’urgence à baisser les taux directeurs. Dans ces conditions, LBP AM ne pense plus que la Fed devrait baisser ses taux en juin, comme l’espèrent depuis quelques mois de nombreux investisseurs.

Pour autant, il est à ce stade «trop tôt» pour remettre entièrement en cause les perspectives de baisses de taux que la Fed a clairement indiquées depuis l'automne dernier, «même si ce risque augmente», selon LBP AM. Pour l’instant, les pressions inflationnistes ne ralentissent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

LVMH, Cartier... pour le luxe, la joaillerie est un nouveau filon
Donald Trump : son réseau social dégringole en bourse
Hermès crée une nouvelle maroquinerie face à la demande pour ses célèbres sacs Birkin et Kelly
Société Générale bondit en Bourse, vente des parts de SG Maroc à Saham
CAC 40 : après la poussée de fièvre sur les taux à long terme, la Bourse repasse au vert