Publicité
La bourse ferme dans 4 h 14 min
  • CAC 40

    7 373,16
    -140,57 (-1,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 784,82
    -77,05 (-1,58 %)
     
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,23 (-1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    2 379,20
    -36,50 (-1,51 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 179,71
    -2 128,98 (-3,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 307,55
    -30,63 (-2,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,52
    -1,07 (-1,38 %)
     
  • DAX

    18 142,13
    -245,33 (-1,33 %)
     
  • FTSE 100

    8 102,47
    -51,22 (-0,63 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,99 (-3,64 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2874
    -0,0033 (-0,26 %)
     

Bourse : CAC 40, BNP Paribas, Société générale, Total, Airbus… au programme de Momentum

Westend61/Getty Images

Le CAC 40 a réussi cette semaine à effacer une partie de ses (amples) pertes de la semaine dernière. Depuis le vendredi 14 juin, le stress du marché sur la dette française (mesuré notamment par l’évolution de l’écart entre les taux à 10 ans de l’Hexagone et de l’Allemagne, la référence européenne) «s’est stabilisé à un niveau élevé, mais pas extrême», relativise LBP AM, le gérant d’actifs de La Banque Postale. Jeudi, les investisseurs ont été rassurés par le bon déroulement de la première émission de titres de dette publique française depuis les élections, «ce qui est plutôt rassurant», mais LBP AM dit rester prudent à court terme sur les actions françaises, «vu le niveau encore élevé d’incertitude».

Et la Commission européenne a préconisé (sans surprise) pour plusieurs pays - dont notamment la France et l’Italie - l’ouverture d’une procédure pour déficit public excessif. Cette décision devrait compliquer les négociations sur le budget 2025 dans l’Hexagone et en Italie dans les prochains mois. «Surtout en France, vu la situation politique actuelle», avertit LBP AM. La loupe mise sur l’état des comptes de certains pays européens ne doit pas faire oublier que les finances publiques de la zone euro «restent globalement relativement solides», notamment par rapport à celles des Etats-Unis, fait valoir le gérant d’actifs. En effet, le déficit public des Etats-Unis devrait a priori se creuser bien plus qu’attendu cette année, passant de 6,2% en 2023 à 7% (contre 5,6% initialement prévu) (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sony : le géant rachète le catalogue musical de Queen pour plus d’un milliard de dollars
Salomon : la marque de sport descend de sa montagne pour partir à la conquête des villes
LVMH : achat de Chez L'Ami Louis, «un restaurant hors-norme» dont Chirac était un habitué
Bourse : le CAC 40 sur la défensive, la croissance de l’économie française déçoit
Thales visé par la justice, soupçons de corruption pour la vente de sous-marins