Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    41 154,83
    +200,35 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    18 006,74
    -502,60 (-2,72 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0934
    +0,0031 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 835,47
    -196,87 (-0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 335,80
    -6,52 (-0,49 %)
     
  • S&P 500

    5 590,31
    -76,89 (-1,36 %)
     

Un Bitcoin «made in America» : comment Donald Trump surfe sur la vague crypto

Michael Kovac/WireImage/Getty Images

Donald Trump n’est pas à une contradiction près. Celui qui a été jugé coupable le 30 mai dernier de 34 délits de falsification de documents comptables afin de dissimuler des paiements à l’ex-actrice de films pour adultes Stormy Daniels n’en a pas fini avec la politique et compte bien se faire élire une deuxième fois président des Etats-Unis. Pour cela, le candidat républicain aspire à rallier les voix des utilisateurs crypto et défenseurs de Bitcoin : il a ainsi invité plusieurs représentants de sociétés de minage de bitcoin dans sa résidence floridienne de Mar-a-Lago ce mardi 11 juin. Les dirigeants de Cleanspark et de Riot Platforms se sont ainsi succédé pour évoquer le sujet du minage avec le 45e président des Etats-Unis, a-t-on appris via l’agence Bloomberg. Il aurait déclaré à ses convives «comprendre les cryptomonnaies» et vouloir se faire «leur avocat» une fois de retour à la Maison Blanche.

Un discours confirmé par un post sur son propre réseau social «Truth», où il écrit vouloir que le reste des bitcoins à produire (il en reste environ 1,28 million à miner) soit «fabriqué aux Etats-Unis». Un discours irréaliste puisque l’industrie du minage est compétitive et que si les Etats-Unis, le Texas en particulier, la dominent (40% des bitcoins sont désormais produits aux Etats-Unis), d’autres juridictions la composent : la Chine, le Kazakhstan, le Canada ou encore la Russie. Ces propos séduisent cependant les acteurs de cette industrie, rebutés par la propension du camp démocrate (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crypto : l’entreprise Microstrategy continue d’investir dans le bitcoin, imitée par d’autres sociétés cotées
Crypto : le géant américain Robinhood met la main sur l’historique plateforme Bitsamp
Valorisé à 1 milliard de dollars, le métaverse The Sandbox entre parmi les licornes de la tech
Crypto : après Kucoin, Mexc rejoint la liste noire de l’AMF des plateformes à éviter
Crypto : fin de Lugh, voire de l’USDT, c’est la grande purge chez les stablecoins…