La bourse ferme dans 4 h 44 min
  • CAC 40

    7 170,43
    +38,08 (+0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 231,31
    +22,00 (+0,52 %)
     
  • Dow Jones

    34 156,69
    +265,67 (+0,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,0748
    +0,0017 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 894,70
    +9,90 (+0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    21 570,41
    +21,77 (+0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    534,77
    +8,82 (+1,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,88
    +0,74 (+0,96 %)
     
  • DAX

    15 443,68
    +122,80 (+0,80 %)
     
  • FTSE 100

    7 923,54
    +58,83 (+0,75 %)
     
  • Nasdaq

    12 113,79
    +226,34 (+1,90 %)
     
  • S&P 500

    4 164,00
    +52,92 (+1,29 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2101
    +0,0049 (+0,40 %)
     

Banque : ce que peut vraiment vous coûter un découvert

Erwin Wodicka/Adobe Stock

De nombreux Français sont régulièrement en découvert et se voient donc contraints de devoir payer des agios. Or, comme le démontre Le Monde le 10 janvier, les banques hexagonales restent très évasives quant au taux réel d'agios qu'elles infligent à leurs clients. Des taux qui peuvent être amenés à enfler en cas de dépassement du seuil de découvert autorisé.

Selon une récente étude menée en mars 2022 par la Fintech Finfrog, une start-up française proposant des offres de prêts de courte durée, 49% des Français gagnant moins de 2.000 euros par mois ont moins de 100 euros sur leur compte bancaire au 10 du mois et 47% des Français gagnant moins de 2.000 euros par mois sont régulièrement à découvert.

Malheureusement, les banques n'affichent que trop rarement le taux d'agios qu'elles pratiquent. "Il est de l’ordre de 7 % dans les banques en ligne et de 16 % dans les réseaux. Mais, attention, un tiers des banques facturent en plus des frais de dossier annuels du découvert", souligne Basile Duval, porte-parole de Panorabanques, interrogé par nos confrères du Monde.

Des frais bancaires qui s'empilent en cas de dépassement du découvert autorisé. Commission d’intervention (8 euros par opération en moyenne), envoi de la lettre d'information pour compte débiteur non autorisé (12,43 euros), frais de rejet si un prélèvement est refusé (jusqu'à 20 euros par opération), les frais additionnels peuvent très vite s'accumuler et avec eux la spirale de l’endettement.

Face à cette situation, l’association (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sécheresse, inondation : votre assurance habitation va mieux vous rembourser
Télétravail et impôt sur le revenu : les nouvelles règles à respecter si vous travaillez en Suisse
Crédits et réductions d’impôt : quand recevrez-vous le virement du fisc ?
L'assurance vie profite de la hausse des taux, et ce n'est qu'un début
Les complémentaires santé qui vous remboursent le mieux… et celles qui facturent le plus de frais