Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 261,62
    +4,26 (+0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,92
    +47,03 (+3,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Avion : est-il moins coûteux de partir à l’autre bout du monde que de voyager en France ?

raquel arocena torres / Getty Images

Le transport aérien continue sa descente. Entamée en avril, la baisse des prix des billets d’avion se poursuit sur le mois de mai de 1,4%, relevait, lundi 24 juin, la direction générale de l’aviation civile. Cette baisse est notamment portée par les destinations internationales, qui se révèlent, ce mois-ci encore, les plus abordables, à l’instar des pays de l’Asie Pacifique (- 7,2%), encouragés par le retour en force de la Thaïlande et de Bali, mais aussi de ceux d’Amérique latine (-5,8%) et d’Amérique du Nord (-5,3%). Cette attractivité économique des long-courriers s’explique, d'après la DGAC, par «la classe économique, qui contribue plus significativement à la baisse des prix que la classe affaires».

Côté moyen-courriers, les voyageurs qui souhaitent s’envoler vers l’Afrique du Nord pourront eux aussi profiter de tarifs en légère diminution, de 0,7%, ce mois-ci. La facture était aussi plus légère en mai sur les destinations les plus prisées des vacanciers Français cet été, à savoir la Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Italie. Bravo à vous si vous avez su en profiter !

Ces bons scores sont toutefois contrebalancés par une hausse inattendue des prix des tickets pour s’envoler vers le Moyen-Orient, de 2,2% en mai. En avril, ce dernier enregistrait pourtant une baisse de 2,5%. Le contexte géopolitique instable de la région, meurtrie par le conflit entre Israël et Gaza, pourrait être une piste d’explication. Des destinations ont vu leur temps de vol rallongé afin d’éviter de passer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Atos : le consortium mené par David Layani se retire, nouvel intérêt de Daniel Kretinsky
Alexandre Stavisky : un dandy de la finance devenu l’Arsène Lupin de la IIIe République
Montebourg, Dutreil, Djebbari... pour les ex-ministres, pas facile de devenir entrepreneur !
Nvidia rebondit après une chute de 430 milliards de dollars en 3 jours
Airbus : «une opportunité en Bourse sur l’action, après un gros trou d’air ?»