La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    19 943,23
    -79,31 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Attention, vous ne pourrez peut-être pas visiter ces sites touristiques français cet été

Attention si vous avez prévu de passer vos vacances en Corse cet été. Vous avez peut-être coché certains sites touristiques célèbres pour passer du bon temps, faire de la randonnée ou vous baigner. Mais vous pourriez bien déchanter, informe BFMTV. La raison ? L'Assemblée de corse a décidé d'instaurer des quotas dans trois sites protégés. Cela signifie que la fréquentation de ces sites sera très contrôlée. Ces trois sites ne sont autres que la vallée de Restonica, un site classé depuis 1966 et qui offre aux visiteurs les plaisirs des sentiers de montagne et de la baignade. Il y a également les îles Lavezzi, un archipel situé à une heure environ de Bonifacio ou de la Sardaigne et qui fait partie de la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio. Ses deux îles (Lavezzu et Cavallo) sont un paradis pour les touristes.

Enfin, on retrouve les Aiguilles de Bavella. Situées en plein cœur du Parc Régional Naturel de Corse, elles dominent le col de Bavella et relient l'Alta Rocca à la côte orientale et à la côte est de la Corse. Autant de sites plébiscités, avec plus de cinq millions de touristes chaque été selon nos confrères. Beaucoup trop pour la Fédération des propriétaires de Bavella qui pointe du doigt le danger pour la nature. "Il y a la sécurité des personnes et la sécurité environnementale pour les cours d'eau, la biodiversité qui est menacée", lance Antoine Moreaux-Colonna son secrétaire général.

Va-t-on assister à un "premier arrivé, premier servi" ? Non, pour se rendre sur ces (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cet hôpital privé va offrir une très belle prime aux nouvelles infirmières
Cette ministre étrangère veut recruter des jeunes "décrocheurs français" venus des banlieues
Bac général 2022 : quel sera le sujet de l'épreuve de français ?
Menacés d'une amende, ces restaurateurs retirent leur terrasse
Défense : un mystérieux avion a réussi à traverser six pays de l'OTAN sans être inquiété

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles