Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 206,53
    +2 550,00 (+4,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 378,17
    +47,27 (+3,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Arnaque au virus : de Montpellier à la Tunisie, cette entreprise a fait 3 500 victimes

Pixabay

Une arnaque de grande ampleur a été démantelée. Des malfrats ont mis sur pied une escroquerie permettant de mettre en confiance leurs victimes. Pour ce faire, ils envoyaient un mail contenant un lien frauduleux. En cliquant dessus, une fenêtre s’ouvrait à l’écran, rapporte Midi Libre, le 18 juin 2024. Cette dernière indiquait que l’ordinateur était infecté. Le message proposait un numéro à appeler pour débloquer l’ordinateur. La victime était alors mise en relation avec un prétendu conseiller informatique.

Moyennant rémunération, il proposait de tout réparer à distance, comme l’explique l’un des enquêteurs au quotidien régional. «Pour ce nettoyage, il proposait à la victime un contrat d’assistance d’une valeur comprise entre 150 et 1 500 euros, précisant que si elle y souscrivait, les opérations de réparation de son système seraient gratuites», précise-t-il. L’entreprise domiciliée à Montpellier a ainsi pu arnaquer près de 3 500 personnes sur une courte période, de juin à octobre 2020. Comme à chaque fois dans ce type d’escroquerie, les victimes sont plutôt âgées et pas à l’aise avec l’informatique.

L’arnaque a permis à l’entreprise héraultaise de gagner près d’un million d’euros. Les escrocs ont pu être mis hors d’état de nuire grâce à l’enquête déclenchée à la suite de signalements dès octobre 2020 sur la plateforme gouvernementale cybermalveillance.gouv.fr. Le jeune homme qui servait de prête-nom s’est rendu de lui-même à la police. Il prétend avoir été manipulé. Les investigations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SNCF : les guichets dans les gares sont-ils voués à disparaître ?
Embraer va-t-il mettre fin au duopole Airbus-Boeing ?
Pourquoi les sachets de nicotine sont dans le viseur des autorités sanitaires
Retrait de médicaments en Europe : qui se cache derrière Synapse Labs, la société mise en cause ?
TotalEnergies : la trajectoire de décarbonation du groupe «n'est pas crédible», selon Yannick Jadot