Publicité
Marchés français ouverture 1 h 14 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 817,75
    +171,64 (+0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,85
    +127,91 (+0,69 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 161,69
    -470,44 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 487,18
    +19,08 (+1,30 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Arnaquée lors de l'achat de sa maison, une famille risque de se retrouver sans toit

Unsplash

Une énième arnaque pourrait cette fois-ci avoir raison d’une famille toute entière. Tout avait pourtant bien commencé, à Sainte-Gemme-Martaillac, pour la famille Bohic. À la recherche d’une maison, cette dernière trouve la propriété qu’ils veulent dans cette commune du Lot-et-Garonne, relate Actu.fr, le 21 avril 2024. Lors de la visite, tout semble parfait. «Directement, c’est un vrai coup de cœur pour nous», raconte la mère de famille. Seul hic : la toiture serait à réparer dans les deux ans. L’agence immobilière leur fait savoir que le devis devrait être aux alentours de 20 000 euros. La famille le prévoit dans son budget.

L’agent immobilier leur fait savoir qu’il n’était pas possible de visiter les combles. La famille décide de lui faire confiance. L’achat est conclu peu de temps après. Les membres de la famille vont vite le regretter. Seulement deux jours après leur emménagement, un orage surprend la famille : il pleut à l’intérieur même de leur demeure. Le lendemain, ils font appel à un charpentier. Là encore, nouveau coup de massue. L’artisan est déjà venu faire un devis pour la maison. Il n’est pas de 20 000 mais bien de 45 000 euros. C’est alors hors budget pour la famille Bohic.

À partir de là, tout va de mal en pis pour eux. «Tous les jours, il y avait un nouveau problème. On s’est aperçu que la véranda avait été réalisée sans permis de construire par les anciens propriétaires, que la piscine était mal montée, que la fosse septique n’avait pas été vidée depuis des années», (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Hauts-de-Seine : des appartements mis en vente à prix cassés lors de ventes aux enchères
Var : squattée depuis des mois, sa maison risque d’être mise aux enchères
Une agence immobilière va gérer mon bien en location : dois-je refaire le bail ?
Cap Ferret : combien coûte une villa en première ligne
En pleine crise du logement, ils se tournent vers ces surprenantes «boîtes» construites en un temps record