La bourse ferme dans 6 h 4 min
  • CAC 40

    6 741,16
    +2,61 (+0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 979,56
    +14,84 (+0,37 %)
     
  • Dow Jones

    34 589,77
    +737,24 (+2,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0448
    +0,0040 (+0,39 %)
     
  • Gold future

    1 792,70
    +32,80 (+1,86 %)
     
  • BTC-EUR

    16 378,75
    +89,33 (+0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    405,23
    +4,53 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,66
    +0,11 (+0,14 %)
     
  • DAX

    14 453,24
    +56,20 (+0,39 %)
     
  • FTSE 100

    7 577,24
    +4,19 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 468,00
    +484,22 (+4,41 %)
     
  • S&P 500

    4 080,11
    +122,48 (+3,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2142
    +0,0080 (+0,66 %)
     

Apprentissage : la prime à l'embauche rabotée pour les majeurs ?

PIXABAY

Comme l'indiquent nos confrères des Échos, le vendredi 28 octobre, la prime à l'embauche des apprentis pourrait passer à 6.000 euros à partir du 1er janvier 2023, contre 5.000 euros pour les mineurs et 8.000 euros au-delà de 18 ans actuellement. L'objectif est de donner un coup de fouet à l'apprentissage des jeunes en CAP ou en lycée professionnel, de limiter les effets d'aubaine pour ceux dans le supérieur et, bien sûr, de diminuer la facture pour les finances publiques.

Interrogée par Les Échos, une porte-parole du ministre de l'Enseignement et de la Formation professionnels, Carole Grandjean, indique que les consultations avec les partenaires sociaux n'étant pas terminées, aucune décision n'est prise à ce stade. "Comme nous l'avons annoncé, nous soutenons le besoin d'une prime lisible par tous et qui continue à soutenir pleinement l'apprentissage, en cohérence avec l'objectif de 1 million de contrats par an d'ici à la fin du quinquennat", a-t-elle indiqué.

Depuis la réforme Pénicaud de 2018, qui en a libéralisé l'accès, l'apprentissage a connu un essor impressionnant, le cap des 800.000 apprentis étant en passe d'être franchi cette année. À l'été 2020, le gouvernement d'Édouard Philippe, craignant pour l'emploi des jeunes, a revalorisé le montant de la prime d'embauche, qui est passée à 5.000 ou 8.000 euros selon l'âge de l'apprenti.

Cette prime, qui doit prendre fin au 31 décembre prochain, a été critiquée par la Cour des comptes pour l'effet d'aubaine qu'elle génère, car nombre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'US Army veut utiliser des lasers pour alimenter ses bases en énergie
Brésil : à l'issue d'un scrutin très serré, Lula revient au pouvoir
Le leasing débarque dans l’immobilier, un projet de zones à faibles émissions mal ficelé... Le flash éco du jour
Faute de successeurs, ces médecins repoussent leur départ à la retraite
Vendée : une ville installe des habitats préfabriqués pour loger les travailleurs locaux