Publicité
La bourse ferme dans 4 min
  • CAC 40

    7 674,43
    +104,23 (+1,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 946,47
    +61,02 (+1,25 %)
     
  • Dow Jones

    38 901,32
    +66,46 (+0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0718
    -0,0030 (-0,28 %)
     
  • Gold future

    2 371,30
    +24,40 (+1,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 546,54
    -119,77 (-0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 347,04
    -35,62 (-2,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,38
    +0,81 (+0,99 %)
     
  • DAX

    18 239,07
    +171,16 (+0,95 %)
     
  • FTSE 100

    8 267,78
    +62,67 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    17 866,77
    +4,54 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    5 491,71
    +4,68 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • GBP/USD

    1,2676
    -0,0045 (-0,36 %)
     

Apple s'allie avec OpenAI et lance Apple Intelligence, son nouveau système d'IA générative

Le DG d'Apple Tim Cook, à Cupertino, en Californie, le 10 juin 2024 (Nic Coury)
Le DG d'Apple Tim Cook, à Cupertino, en Californie, le 10 juin 2024 (Nic Coury)

Apple a présenté lundi Apple Intelligence, un nouveau système d'optimisation de ses appareils, de l'iPhone au Mac, grâce à l'intelligence artificielle (IA) générative et un partenariat avec OpenAI.

Au centre d'Apple Intelligence, la firme américaine a placé l'assistant Siri, qui a bénéficié d'une mise à jour radicale, censée lui permettre de rattraper son retard sur les récents produits lancés par OpenAI ou Microsoft.

Pour ce faire, l'entreprise à la pomme a passé un partenariat avec OpenAI, qui a ouvert une nouvelle ère pour l'IA générative en novembre 2022 avec l'arrivée de ChatGPT.

PUBLICITÉ

Apple Intelligence figurera dans la nouvelle version du système d'exploitation iOS 18, également dévoilée lundi lors de la conférence destinée aux développeurs. Celle-ci doit durer toute la semaine à Cupertino, en Californie.

"Nous pensons qu'Apple Intelligence va devenir indispensable aux produits qui ont déjà un rôle essentiel dans nos vies", a lancé le directeur général d'Apple, Tim Cook, lors d'une présentation diffusée en ligne.

Apple Intelligence se veut une fonctionnalité qui permet d'améliorer et de simplifier l'utilisation des appareils et de leurs applications.

Elle sera disponible dans le courant de l'été, mais uniquement aux utilisateurs de l'iPhone 15 Pro et aux iPad et Mac équipés de la puce M1, dont les premiers modèles ont été commercialisés fin 2021.

L'intelligence artificielle générative requiert, en effet, des capacités de calcul considérables, qui ne peuvent être assurées que par les semi-conducteurs les plus récents.

Apple Intelligence va notamment permettre de créer ses propres émojis sur la base d'une description en langage courant, de trouver une photo ou une série de photos en les décrivant par oral ou de générer des résumés succincts de courriels dans la boîte de messagerie.

L'utilisateur pourra faire ses demandes à Siri par écrit ou à l'oral.

- Musk met en garde -

Cette nouvelle nomenclature s'apparente à l'interface lancée en novembre dernier par Microsoft, Copilot, qui permet de naviguer entre applications et logiciels de façon intuitive.

Mais à la différence de Copilot, Apple Intelligence ne nécessite pas d'abonnement payant et sera automatiquement disponible sur iOS 18.

Peu après la présentation, l'entrepreneur Elon Musk, a fustigé le partenariat entre Apple et OpenAI, assurant qu'il interdirait les iPhone dans ses entreprises à cause des menaces pesant sur la sécurité des données.

"Apple n'a aucune idée de ce qui se passera une fois qu'il confiera vos données à OpenAI. Ils vous poignardent dans le dos", a assuré le milliardaire sur le réseau social X.

Si Apple Intelligence utilisera ChatGPT pour certaines demandes, de façon identifiée pour l'utilisateur, sa technologie et son architecture sont distinctes de celle d'OpenAI, a souligné Carolina Milanesi, analyste de Creative Strategies.

Les responsables du groupe qui se sont succédé lors de la présentation ont insisté, à plusieurs reprises, sur la protection des données personnelles, l'un des chevaux de bataille d'Apple depuis de longues années.

Craig Federighi, vice-président chargé de la conception logicielle, a notamment mis en avant le concept de "cloud privé", grâce auquel un utilisateur peut bénéficier de la puissance de calcul de serveurs à distance pour une demande, sans que les données ne soient stockées ou utilisées par d'autres.

Apple a mis en avant la capacité de son interface d'IA générative à prendre des décisions et à choisir les éléments pertinents, en fonction des caractéristiques spécifiques à l'utilisateur.

"Même si l'événement n'a pas accouché de surprise majeure, nous sommes impressionnés par l'intégration de l'IA à travers l'écosystème Apple", a commenté Angelo Zino, de la société de recherche CFRA, pour qui ces innovations sont de nature à alimenter la croissance du groupe.

"C'était un jour historique pour Apple; et Cook et compagnie n'ont pas déçu, de notre point de vue", ont commenté dans une note les analystes de Wedbush Securities.

Lancée il y a plus de 12 ans, Siri apparaissait, depuis bien longtemps, comme une fonctionnalité datée, dépassée par la nouvelle génération d'assistants, tels celui inclus dans GPT-4o.

Ce dernier a beaucoup fait parler de lui depuis son introduction, mi-mai, notamment parce que l'actrice Scarlett Johansson a accusé OpenAI d'avoir copié sa voix pour lui faire incarner l'assistant. La start-up a démenti mais a suspendu l'utilisation de cette nouvelle voix dans ses produits.

"Apple Intelligence va rendre Siri plus intelligent et ChatGPT va le rendre plus savant", a commenté Carolina Milanesi de Creative Strategies.

tu-gc/rle