La bourse ferme dans 6 h 55 min
  • CAC 40

    6 668,75
    -43,73 (-0,65 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 943,38
    -19,03 (-0,48 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0447
    +0,0042 (+0,41 %)
     
  • Gold future

    1 761,00
    +7,00 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    15 520,86
    -416,69 (-2,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    380,06
    -2,59 (-0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,00
    -2,28 (-2,99 %)
     
  • DAX

    14 444,82
    -96,56 (-0,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 437,04
    -49,63 (-0,66 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2095
    +0,0005 (+0,04 %)
     

Apple : un dirigeant renvoyé à cause d'une vidéo sexiste découverte par des employés

PIXABAY

Il aurait mieux fait de s’abstenir de plaisanter sur un tel sujet. Tony Blevins, un cadre d’Apple qui supervise la chaîne d’approvisionnement au sein de la marque à la pomme, a été licencié après avoir tenu des propos sexistes dans une vidéo diffusée sur TikTok, comme le rapporte le site CNET, le 29 septembre.

Alors qu'il apparaissait dans une vidéo de Daniel Mac, un célèbre TikToker qui compte plus de treize millions d’abonnés, le dirigeant n'a pu s'empêcher de faire de l'humour. À la question de savoir ce qu'il faisait dans la vie, Tony Blevins a répondu qu'il "jouait au golf et câlinait des femmes". Malheureusement pour lui, la vidéo qui a été visionnée plus de 1,4 million de fois a provoqué l'ire de nombreux salariés d'Apple qui ont signalé le contenu au service des ressources humaines.

La réponse du groupe a été rapide : Tony Blevins s'est vu notifier son licenciement immédiat et ne fait donc plus partie des salariés d'Apple. Il faut dire que le géant de la Tech entend se montrer exemplaire en matière d’inclusivité et veut créer un environnement de travail sûr pour les femmes.

Cela n’a pas empêché certains scandales d’advenir par le passé. Apple avait ainsi procédé au licenciement d’Ashley Gjøvik, une salariée qui se plaignait de ses conditions de travail. Elle s’était exprimée publiquement sur Twitter pour dénoncer des conditions de travail dangereuses pour les salariés de la marque à la pomme.

L’entreprise s'était défendue en affirmant être "profondément engagée à créer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Eric Dupond-Moretti : la CJR ordonne un procès, ses avocats forment un pourvoi
Protéger la vie privée, un impératif commercial
L'inflation en Turquie franchit un nouveau cap
Quelle est la ville idéale pour réaliser un investissement locatif ? Comment accroître la couverture vaccinale de la population ? Le flash éco du jour
La santé financière des collectivités locales est-elle meilleure que prévu ?