Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 040,23
    +987,10 (+1,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 210,60
    +12,03 (+1,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Airbnb : dédommagement demandé pour «concurrence déloyale», des hôtels à l’offensive

Pixabay

La procédure judiciaire est enclenchée. Une vingtaine d'hôteliers épaulés par l'Umih, premier syndicat patronal du secteur, ont assigné en justice la plateforme Airbnb pour «concurrence déloyale», lui réclamant 9,2 millions d'euros de dédommagement. L'assignation devant le tribunal de commerce de Lisieux a été notifiée à la société Airbnb Ireland, établie à Dublin et siège européen du groupe, ce jeudi 20 juin, a annoncé leur avocat Jonathan Bellaïche, du cabinet d'avocats Goldwin. L'audience est prévue le 6 septembre.

Les 26 hôtels participant à l'action sont situés dans 15 départements et sont de «toutes typologies», avec aussi bien des hôtels indépendants qu'affiliés à des groupes (Ibis, Best Western, Kyriad), selon la liste présentée par l'Umih lors d'une conférence de presse. Le syndicat soutient cette action, mais ne s'y est pas associé, étant à l'initiative d'une autre plainte pour concurrence déloyale contre Airbnb auprès du tribunal de commerce de Paris, avec une audience prévue le 13 septembre.

Les hôteliers reprochent notamment à la plateforme de ne pas respecter ses obligations comme la mention du numéro d'enregistrement sur certaines annonces dans des communes où c'est obligatoire, un huissier ayant constaté l'absence de numéro d'enregistrement sur des annonces à Kaysersberg en Alsace et à Cannes. Ils estiment aussi que la plateforme «ne supprime pas les annonces de plus de 120 jours pour les résidences principales, ne collecte pas, ne déclare pas et ne paye pas la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Infiltration, effondrement : le château des frères Bogdanoff est en ruines
Paris : la mairie réussit à interdire des locations Airbnb pour… nuisances sonores
Immobilier : la ligne 14 prolongée, le nouveau paradis des primo-accédants ?
Rénovation énergétique : comment le DPE est devenu le terrain de jeu privilégié des fraudeurs
Immobilier : la solution du Nouveau Front populaire et du RN pour vous permettre d’acheter