Publicité
La bourse ferme dans 5 h 50 min
  • CAC 40

    7 514,09
    +10,82 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 858,75
    +19,61 (+0,41 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0714
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 335,60
    -13,50 (-0,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 680,33
    -211,80 (-0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 373,91
    -14,25 (-1,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,44
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    18 034,93
    +32,91 (+0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 145,61
    -1,25 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2667
    -0,0019 (-0,15 %)
     

Airbags défectueux: trois nouveaux modèles Citroën concernés par les rappels, mais sans immobilisation

Le rappel massif de véhicules Citroën en raison d'airbags défectueux, qui concerne déjà 605.772 modèles C3 et DS3 dans le monde, touche également certains modèles C4, DS4 et DS5 mais sans immobilisation des voitures (Kenzo TRIBOUILLARD)
Le rappel massif de véhicules Citroën en raison d'airbags défectueux, qui concerne déjà 605.772 modèles C3 et DS3 dans le monde, touche également certains modèles C4, DS4 et DS5 mais sans immobilisation des voitures (Kenzo TRIBOUILLARD)

Le rappel massif de véhicules Citroën en raison d'airbags défectueux, qui concerne déjà 605.772 modèles C3 et DS3 dans le monde, touche également certains modèles C4, DS4 et DS5 mais sans immobilisation des voitures, a indiqué Stellantis vendredi.

Les trois modèles concernés utilisent "des références de coussins gonflables différentes pour lesquels aucun cas de défaillance n'a été identifié à la suite de tests rigoureux et fréquents sur le terrain", a indiqué Stellantis dans un communiqué.

Jeudi, Le Parisien avait annoncé le rappel de centaines de milliers de véhicules C4, DS4 et DS5 vendus entre 2009 et 2019, eux aussi concernés par l'affaire des airbags Takata.

PUBLICITÉ

Ces airbags sont responsables de plusieurs accidents graves en raison de la détérioration d'un gaz les rendant potentiellement dangereux, notamment dans les régions à climat chaud et humide.

En cas d'accident, lorsque le coussin gonflable se déclenche, des petites pièces peuvent être projetées et occasionner de graves blessures.

Des dizaines de millions de voitures de nombreuses marques (Mazda, Ford, Honda, BMW) ont été rappelées depuis 2014 pour un changement d'airbags.

"Il y a une mesure de rappel préventif en cours (sans immobilisation de véhicule)" pour les C4, DS4 et DS5 a confirmé Stellantis.

"Les remplacements sont effectués de façon échelonnée selon la pratique habituelle, en accordant la priorité à l'âge du véhicule et à la localisation géographique", a complété le géant de l'automobile aux 14 marques, précisant qu'aucun accident impliquant les airbags n'avait été recensé sur ces modèles.

Pour les véhicules Opel, "aucun cas de défaillance n'a été identifiée", a insisté le constructeur automobile. Ils "sont équipés d'airbags différents".

Stellantis dit avoir déployé 60.000 véhicules de courtoisie pour dépanner ses clients dont la voiture est immobilisée. "À ce jour, plus de 60.000 véhicules C3 et DS3 ont déjà été réparés ou sont en cours de traitement", a rappelé le constructeur.

Une prise en charge qualifiée de poussive et insuffisante, selon de nombreux clients qui cherchent à être dédommagés.

Stellantis a provisionné 941 millions d'euros en 2022 et 2023 pour "gérer le service client" dans le monde entier à propos de cette affaire.

agu/uh/liu