La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 585,12
    -366,06 (-1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

L’app du gouvernement pour signaler les chasseurs ne marchera pas

Le gouvernement prépare plusieurs mesures afin de limiter les accidents de chasses. La possibilité de géolocaliser les chasseurs et les zones de battues avec des apps a été évoquée par la secrétaire d’État chargée de la biodiversité. Mais des applications de ce type existent déjà, et elles n’ont pas fait leurs preuves.

Une appli de géolocalisation pour les chasseurs : c’est ce que préparerait le gouvernement, afin de limiter les accidents de chasse. Bérangère Couillard, la secrétaire d’État chargée de l’Écologie, doit présenter le plan complet de l’exécutif le 9 janvier lors d’un déplacement, mais Le Figaro a d’ores et déjà dévoilé que l’une des solutions prisées par le gouvernement serait une application pour smartphone.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle idée est avancée par le gouvernement. En février 2022, après un accident de chasse mortel, l’ancienne secrétaire d’État avait déjà évoqué une « appli de géolocalisation ». Si l’idée n’est pas nouvelle, on sait néanmoins toujours très peu de choses sur cette app, sur ses contours et sur ses conditions d’utilisation.

De nombreuses questions persistent donc quant à l’utilisation que pourraient en faire les chasseurs comme les promeneurs, notamment sur sa pertinence. Car des apps de ce genre, qui proposent de géolocaliser les zones de chasse, ont déjà été lancées. Et le succès n’a pas été au rendez-vous, ou, visiblement, n’est pas suffisant pour empêcher les drames.

Un chasseur  // Source : Matthew Maaskant / Unsplash
Un chasseur // Source : Matthew Maaskant / Unsplash

Une app nommée « Suricate »

Le ministère de l’Écologie,

[Lire la suite]