Publicité
Marchés français ouverture 4 h 46 min
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 042,86
    -771,70 (-1,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,0704
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 976,62
    +34,84 (+0,19 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 996,54
    +217,82 (+0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 410,29
    -7,58 (-0,53 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     

Les États-Unis passent aux menaces contre TikTok

Les pressions montent fortement contre TikTok aux États-Unis. Un ultimatum de 2020 revient. Il est demandé à la maison mère chinoise, ByteDance, de céder l’application pour éviter son bannissement général.

C’est reparti pour un tour. Comme en 2020, les États-Unis viennent de brandir une nouvelle fois la menace du bannissement général de TikTok sur leur territoire, si la maison mère de l’application mobile, ByteDance, ne la vend pas. Jusqu’à présent, les restrictions concernant la plateforme se limitent à l’armée américaine, ainsi qu’aux fonctionnaires des institutions fédérales.

Le bannissement général de TikTok plane encore aux USA

Bannir globalement TikTok serait franchir un pas considérable ; outre-Atlantique, le service jouit d’une popularité sans pareille, en particulier chez les jeunes générations, comme les adolescents. Il y a des dizaines de millions d’utilisateurs et beaucoup préfèrent y passer plus de temps que sur Facebook, Instagram, Twitter ou même YouTube.

PUBLICITÉ

Le Wall Street Journal rapporte dans son édition du 15 mars 2023 que le CFIUS (Comité pour l’investissement étranger aux États-Unis) est à l’origine de l’ultimatum contre TikTok et ByteDance. Le CFIUS est une mission interministérielle qui intervient sur ce genre de cas. En 2019, elle a incité l’appli Grindr à changer de propriétaire (il était chinois), au nom de la sécurité nationale.

Déjà trois ans auparavant, quand le gouvernement de Trump était au pouvoir, Washington avait fait pression pour obliger ByteDance,

[Lire la suite]