La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 081,13
    -134,92 (-0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

ZFE : l’art de mener une mesure d’intérêt public à la catastrophe

iStock / Getty Images

Connaissez-vous "Le Cauchemar", la plus célèbre toile du peintre suisse Johann Füssli auquel le musée Jacquemart-André de Paris consacre une exposition, cet automne ? Cette allégorie montre une femme au sommeil agité, torturée par ses visions nocturnes. Non, vous n’êtes pas dans la chronique culture, ici, on va bien parler auto. Simplement, c’est cette image qui m’est venue alors que je me demandais à quoi devaient ressembler les nuits de nos élus ces temps-ci, alors que la mise en place des Zones à faibles émissions (ZFE) trouve enfin un peu d’écho dans la presse, suite au premier comité ministériel sur le sujet qui s’est déroulé le 25 octobre et que les Français, éberlués, sont en train de comprendre ce qui leur pend au nez. C’est qu’ils doivent en connaître des troubles nocturnes, les membres du gouvernement, parlementaires et édiles locaux, alors que la complexité du sujet, le manque de préparation et le coupable déficit d’information auprès de la population éclatent au grand jour. Vous me direz qu’il n’y probablement pas que ça qui les réveille en hurlant au milieu de la nuit, mais les ZFE, ça reste du lourd.

Résumé pour les étourdis qui n’ont pas allumé leur radio ou leur télé depuis le début de la semaine : oui, l’instauration des ZFE, à l’horizon 2025, va bel et bien bannir des grandes métropoles 40 % du parc automobile roulant. Rien de neuf sous le soleil pour ceux qui, comme la Ligue de Défense des Conducteurs, ont déclenché les warnings avant même l’adoption de cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Russie pèse sur le bénéfice de Volkswagen
Les SUV électriques sont aussi un problème face à la crise climatique
Fin des moteurs thermiques en 2035 : accord "historique" entériné à l'UE
Ford : il n'y aura pas de voiture autonome
ZFE : pourquoi vous ne serez pas verbalisé avant 2024