La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    51 016,62
    +1 438,67 (+2,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Wall Street ouvre dans le désordre, pause sur les rendements

·2 min de lecture
WALL STREET EN ORDRE DISPERSÉ À L'OUVERTURE

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York évolue en ordre dispersé vendredi dans les premiers échanges au lendemain d'une forte baisse déclenchée par la remontée des rendements obligataires dans un contexte marqué par des craintes inflationnistes.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 92,37 points, soit 0,29%, à 31.309,64 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,41% à 3.845,06 points.

Le Nasdaq Composite prend 0,92% à 13.240,27 points à l'ouverture. Il avait chuté de 3,5% la veille, sa plus forte baisse en quatre mois, la poussée des rendements des emprunts d'Etat américains ayant malmené le secteur technologique.

Les futures de Wall Street ont augmenté après la publication par le département du Commerce d'une hausse contenue de l'indice des prix "core PCE", la mesure de l'inflation privilégiée par la Réserve fédérale, malgré le net rebond des dépenses de consommation.

Les craintes inflationnistes sont au coeur de la tendance des marchés depuis plusieurs séances, les investisseurs redoutant qu'une accélération de l'inflation amènent la Réserve fédérale à resserrer sa politique monétaire ultra-accommodante plus tôt que prévu.

Sur le marché obligataire, la remontée des rendements marque une pause: le dix ans américain recule à 1,47% après avoir dépassé jeudi un plus haut d'un an à plus de 1,6%.

Aux valeurs, les banques Goldman Sachs, Citigroup, Bank of America et JPMorgan Chase & Co abandonnent de 0,61% à 1,23%

Les compagnies pétrolières Chevron et Exxon Mobil perdent respectivement 2,19% et 2,28% pénalisées par la baisse des cours du brut.

Parmi les plus fortes baisses du Dow Jones, Salesforce cède 2,90% en raison de prévisions de bénéfice annuel inférieur aux attentes.

(Laetitia Volga)