La bourse ferme dans 3 h 49 min
  • CAC 40

    6 742,98
    +67,08 (+1,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 124,62
    +8,00 (+0,19 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1891
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 813,30
    -8,90 (-0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    32 333,24
    -1 160,75 (-3,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    933,71
    -27,18 (-2,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,58
    +0,32 (+0,45 %)
     
  • DAX

    15 592,86
    +24,13 (+0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 106,00
    +24,28 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,3930
    +0,0047 (+0,34 %)
     

Wall Street fléchit face à la menace du variant Delta

·1 min de lecture
WALL STREET FINIT EN BAISSE

par Stephen Culp

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York s'est nettement repliée lundi face aux craintes provoquées par la propagation du variant Delta du coronavirus, qui menace les scénarios de reprise économique et incite les investisseurs à la prudence à l'entame de la saison des résultats d'entreprises.

L'indice Dow Jones a chuté de 2,09%, ou 725,81 points, à 33.962,04 points. Il subit ainsi sa plus forte baisse en une séance depuis le 28 octobre et toutes ses composantes ont fini dans le rouge.

Le S&P-500, plus large et principale référence des investisseurs, a perdu 68,67 points, soit 1,59%, à 4.258,49 points, tandis que le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a reculé de 152,25 points (-1,06%) à 14.274,98 points.

Signe des craintes des investisseurs, l'indice de la volatilité a touché un plus haut de deux mois et a bondi d'environ 22% après avoir gagné un temps jusqu'à 35%.

Les secteurs sensibles à la conjoncture comme le transport aérien et l'hôtellerie-restauration ont particulièrement souffert.

L'aversion au risque a alimenté une ruée vers le marché des emprunts d'Etat, contribuant à la fois à la baisse des rendements des bons du Trésor américain à 10 ans, revenus à quasiment 1,2%, et au recul des valeurs du secteur bancaire, à l'image de JPMorgan Chase (-3,25%).

Aux valeurs individuelles, Zoom Video Communications a cédé 2,15% après l'annonce d'un accord pour racheter le fournisseur de logiciels d'informatique dématérialisée ("cloud") Five9 dans le cadre d'une transaction évaluée à environ 14,7 milliards de dollars.

(Reportage Stephen Culp, version française Bertrand Boucey)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles