Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 376,28
    -294,76 (-0,74 %)
     
  • Nasdaq

    16 922,82
    +121,28 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0826
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 909,23
    -1 969,17 (-3,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 470,81
    -31,85 (-2,12 %)
     
  • S&P 500

    5 316,30
    +9,29 (+0,18 %)
     

Wall Street en baisse, le coût de l'emploi pèse avant une décision de la Fed

Le parquet du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)
Le parquet du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)

La Bourse de New York évoluait en légère baisse mardi, inquiète d'une accélération du coût de l'emploi aux Etats-Unis, tandis que s'ouvre une réunion monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

L'indice Dow Jones perdait 0,47%, le Nasdaq, à dominante technologique cédait 0,26% et le S&P 500 lâchait 0,21%, vers 13H55 GMT.

Lundi, le Dow Jones avait gagné 0,38% à 38.386,09 points, le Nasdaq avait avancé de 0,35% à 15.983,08 points et l'indice élargi S&P 500 avait progressé de 0,32% à 5.116,17 points.

Mardi matin avant l'ouverture, les contrats à terme étaient partis pour poursuivre cet élan positif lorsque la publication d'un indice trimestriel du coût de l'emploi plus fort que prévu a jeté un froid et fait basculer les actions dans le rouge.

PUBLICITÉ

A +1,2%, le coût de l'emploi au premier trimestre a accéléré à un rythme le plus rapide depuis un an et demi.

Les taux obligataires se sont immédiatement tendus passant à 4,66% contre 4,61% la veille pour ceux à dix ans.

Le dollar, en repli avant l'ouverture, redressait la tête (+0,32% pour le dollar index).

Mardi est aussi la dernière séance d'un mois d'avril qui s'achemine vers la pire performance mensuelle depuis février pour le Dow Jones et depuis septembre 2023 pour le S&P 500.

Le Comité monétaire de la Fed a ouvert une réunion de deux jours à l'issue de laquelle les marchés ne s'attendent plus à une baisse des taux d'intérêt.

Analystes et investisseurs vont disséquer le communiqué officiel et la conférence de presse du président Jerome Powell prévus mercredi pour trouver des indices sur la suite à venir.

En tout cas, "l'accélération du coût de l'emploi au premier trimestre donne à la Fed une raison supplémentaire de faire preuve de patience avant d'envisager un assouplissement de sa politique cette année", a commenté Will Compernolle, de FHN Financial.

La séance sera surtout tournée vers les résultats d'entreprises avec ceux d'Amazon (+0,19%) notamment attendus après la clôture du marché.

En outre, les laboratoires Eli Lilly (+7,33%), le conglomérat 3M (+2,86%) et Coca-Cola (+0,56%) ont tous publié des résultats au-dessus des prévisions.

Le chiffre d'affaires du mastodonte des sodas a progressé de 3%, pour atteindre 11,3 milliards de dollars, plus qu'attendu par un consensus d'analystes.

Le bénéfice net du géant des boissons non alcoolisées a par ailleurs atteint 3,18 milliards de dollars, une croissance de 2% sur un an.

McDonald's en revanche était sanctionné (-2,50%) alors que les résultats de la chaîne de restauration rapide ont pâti au premier trimestre du conflit à Gaza.

Le géant de la restauration rapide est devenu une cible de choix après que sa franchise en Israël a annoncé en novembre offrir des milliers de repas gratuits à l'armée israélienne. L'effet négatif du conflit à Gaza se perçoit dans sa branche Marchés franchisés en développement à l'international dont le chiffre d'affaires a reculé sur un an de 3%.

L'entreprise de médias et divertissement Paramount Global, en discussion depuis des semaines pour une reprise, glissait de 4% à moins de 12 dollars, alors que son pdg Bob Bakish va être remplacé par un trio de dirigeants constitué des présidents de CBS, de ShowTime et de Nicholodeon.

Anciennement appelée ViacomCBS, l'entreprise de médias contrôle les chaînes CBS, MTV, Nickelodeon ou Comedy Central ainsi qu'une plateforme de streaming revendiquant 63 millions d'abonnés.

Les titres du groupe de paiements électroniques PayPal gagnaient 2,81% alors que la société prévoit une hausse de 6,5% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre.

Nasdaq

vmt/liu